53 billets en 2015: C'est l'histoire d'une petite fille

Publié le par Petite ombre

53 billets en 2015: C'est l'histoire d'une petite fille

C'est l'histoire d'une petite fille qui devait avoir entre 8 et 9 ans... Elle était calme, gentille et très timide.

Un jour elle reçut pour la première fois de sa petite vie, une invitation pour un anniversaire, d'une fillette de sa classe qu'elle aimait bien.

Cette petite fille était autant étonnée que contente. Au soir elle s'empressa de courir annoncer la nouvelle à sa maman.

Sa joie retomba bien vite. Sa mère refusa de l'autoriser à y aller.

La petite fille ne comprit pas vraiment et sentit les larmes lui monter aux yeux mais elle accepta sans broncher la décision de sa mère sans verser de larmes devant elle. Maman devait avoir ses raisons.

Quelques jours après, la maman d'une amie de la petite fille qui avait appris que cette dernière n'irait pas à l'anniversaire, se permit sans au préalable en avoir parler à la fillette, de discuter un peu et d'essayer de la faire changer d'avis. Elle se proposa même d'amener la fillette en même temps que sa propre fille qui était sa copine.

La veille de l'anniversaire, la maman de la petite fille qui avait sûrement mal au coeur pour son enfant et qui avait sût écouter l'autre maman attentivement, lui annonça que finalement elle l'autorisait à y aller et surtout qu'elle devait bien s'amuser.

Le jour J, la petite fille, qui s'appelait Elsa, était surexcitée. Elle ne savait pas à quoi s'attendre, mais elle était pressée d'y aller même si elle ne connaissait pas toutes les petites invitées.

Elle attendait l'arrivée de sa copine et sa mère depuis un petit moment et crût même un moment qu'au final elles ne viendraient pas la chercher du tout. Avec du retard, elles finirent pas arriver tout de même.

L'après-midi se déroula très vite, la petite fille était réservée mais observait tout avec de grands yeux d'émerveillement. Elle commença même à rêver qu'on lui fasse aussi une fête d'anniversaire.La maison était très différente de la sienne, les enfants avaient plein de jouets aussi et chacun leur chambre. Il y avait des ballons partout, des jeux étaient proposés par la maman de la fillette fêtant son anniversaire (cette maman qui était institutrice et qui fût un temps la remplaçante de la maîtresse d'Elsa). Il y avait de jolis verres avec une belle décoration. Le bord du verre avait été trempé dans du sucre bleu et remplit de jus d'orange. La petite fille goûta mais bien qu'elle trouva cela joli et inattendu pour elle, elle fût un peu incommodée par le goût du sucre. Le gâteau était aussi un peu extravagant comparé à ses propres gâteaux d'anniversaire mais il était très bon car finalement simple en goût...

Elsa passa un agréable moment mais se sentit juste un peu bête au moment de l'ouverture des cadeaux car elle n'en avait pas à offrir. Sa maman réparera l'erreur le lendemain mais ce n'était plus pareil.

Aujourd'hui cette petite fille a grandit et est devenue à son tour une maman. Elle se souvient encore de cette fête d'anniversaire.

Aujourd'hui Elsa comprend mieux la réaction de sa maman et ne lui en veut pas du tout comme à l'époque où elle avait juste été déçue au départ. Ce fût l'unique fête à laquelle elle fût invitée, c'est sans doute pour cela qu'elle reste encore gravée dans sa mémoire.

Aujourd'hui, maman d'une petite fille aussi ainsi que d'un petit garçon, elle se questionne.... Laisserait-elle l'un de ses enfants aller à ce genre de petite fête? Elle se pose sûrement les mêmes questions que sa propre maman. Faut-il laisser son enfant à une autre femme sans vraiment la connaitre même si c'est la maman d'une camarade de son propre enfant?

Le monde d'aujourd'hui lui semble encore plus mauvais que celui de son enfance et elle a peur de faire confiance avec tout ce qu'on entend de nos jours... Avant c'était peut-être aussi le cas mais on n'en parlait pas comme de nos jours....

Aujourd'hui la petite fille est là et se met à la place de ses enfants... Elle se souvient de sa déception, elle se souvient aussi de sa joie de pouvoir y aller finalement, de ne pas être pour une fois mise sur le côté... Tout cela trotte dans sa tête et elle y songera le jour où l'un des ses enfants reviendra à la maison avec ce genre d'invitation.

C'était ma participation au défi d'Agoaye

Commenter cet article

Agoaye 05/04/2015 00:18

Comme quoi les éducations sont bien différentes selon les foyers. Je n'ai jamais été protégée à ce point, j'allais où je voulais, avec n'importe qui et parfois même seule.

Merci pour ta participation !

Petite ombre 05/04/2015 14:41

Ce fût le cas aussi pour mon mari... Ce qui nous cause quelques problèmes car adulte il le fait encore....

LOrianne Sagueton (Ainsi Soient L) 02/04/2015 18:14

Perso, je ne sais pas si je laisserais ma fille
Petite, ma cousine était chez une de ses amies et a fait une crise d'épilepsie... C'est son père pompier qui est venue sur les lieux et qui lui a porté secours.... Heuresement elle s'en est sortie sans aucune séquelle, mais cela aurait pu être dramatique.
Alors oui je psychotte, mais ca me fait peur, je me dis que le pire peut arriver et ca me fait très peur.

Petite ombre 03/04/2015 17:56

Là c'était vraiment pas de chance ça lui serait arriver n'importe où où qu'elle soit ce jour là... Mais les boules pour les parents en plus s'ils sont pas là...

silvia 02/04/2015 11:41

Mes enfants ont été invités plusieurs fois, et j'ai toujours tenu à les accompagner, et à laisser mon numéro de téléphone aux parents si il y avait un souci, mais la joie de mes enfants étaient plus fortes que parfois quelques petites inquiétudes...et jamais eu de problème!
Bisous
silvia

Petite ombre 03/04/2015 17:55

Moi j'aurais un peu de mal surtout si ils sont invités chez des mamans qui ne me disent même pas bonjour...

Suzanne 01/04/2015 19:38

Je crois que finalement on a du m'inviter à un seul anniversaire et je devais avoir 8-9 ans...Il y a qq mois, j'étais déçue que ma petite fille ne soit pas invitée à un anniversaire alors que la petite voisine l'a été. J'étais toute joie quand elle reçut sa première invitation puis une 2e ! C'est bizarre hein !
Mais aujourd'hui je peux comprendre le choix de ta maman à l'époque et ta réticence aujourd'hui ;) Bises

Petite ombre 02/04/2015 10:31

Je ne sais pas comment je réagirais à la première invitation de mes enfants lol... Je pense avoir encore un peu de temps devant moi il sont petits.

vero 01/04/2015 16:44

choix carpédien, l'avantage ici dans un petit village on se connait toutes....

Petite ombre 01/04/2015 16:48

Même dans un petit village je resterais méfiante, c'est dans ma nature lol