53 billets en 2015: Toute une nuit pour...

Publié le par Petite ombre

53 billets en 2015: Toute une nuit pour...

Le calme s'installe peu à peu sur la ville, elle ferme ses volets, signe que sa maisonnée est prête pour la soirée. Les enfants jouent ensemble, elle tape un peu dans les mains, ils savent qu'il est l'heure de monter se brosser les dents, passer sur le pot, un dernier gros bisou et se coucher.

C'est le dernier rush avant d'être enfin un peu tranquille et d'être une maman au repos. Tout cela se passe plus ou moins dans le calme selon l'humeur des petits mais ils ne font jamais d'histoires pour aller au lit, elle les en remercie silencieusement, consciente de sa chance qu'elle ne veut pas perdre.

Une fois qu'ils sont couchés, elle peut faire sa toilette et se préparer aussi pour sa nuit.

Elle refait un dernier bisou aux petits anges déjà endormis la plupart du temps et descend voir ce que son mari est en train de faire.

Selon ses envies, elle s'installera dans le canapé bien confortablement pour regarder une des séries qu'elle aime, ou alors elle ira directement dans son lit avec un bon bouquin à lire. Dans le meilleur des cas, elle fera l'amour avec son mari, seul moment qu'ils ont pour eux dans la journée pour se retrouver tendrement.

Peu à peu elle sentira qu'il est temps d'éteindre la lumière. Elle se glisse bien sous la couette, ne laissant dépasser que le bout de son nez, non sans avoir vérifier qu'elle a bien réglé son réveil pour sa journée du lendemain.

Tout est calme, même si parfois elle entend les enfants des voisins qui chahutent encore et ne sont pas donc pas encore au lit, contrairement aux siens. Le noir englobe la chambre, son mari respire doucement, il s'endort déjà.

Elle repense un peu à sa journée ou simplement à des choses ou d'autres et puis sans s'en rendre compte elle s'endort paisiblement.

Elle dormira bien au chaud, le cœur léger, l'esprit libéré. Elle ne sera réveillée que le lendemain matin par son réveil qu'elle maudira un peu pour la forme mais prête à redémarrer une journée après une très bonne nuit de sommeil tranquille, elle ne se souviendra probablement pas si elle a rêvé ou pas.

Toute une nuit pour dormir !!!! Mon rêve à moi ! Je ne veux rien d'autre!

On reprend la même histoire, sauf que la fin n'est plus la même:

(....) Le noir englobe la chambre, son mari respire doucement, il s'endort déjà.

Et là, le calvaire commence. Elle ne peut pas s'empêcher de penser à sa journée, à ses erreurs, à sa vie, à tel ou tel truc. Elle commence déjà à tourner en rond dans son lit, elle cherche le sommeil. Elle a essayé plusieurs méthodes, elle prend même des plantes depuis plusieurs semaines mais rien n'y fait. Elle finit tout de même par s'endormir mais elle aura un sommeil haché et perturbé. Elle enchaînera les cauchemars aux rêves débiles dont elle se souviendra durant des jours et des jours après. Elle voit souvent toutes les heures de la nuit. Tout le monde dort profondément chez elle sauf elle. Elle se ne cesse de bouger et ne sait pas comment son mari peut supporter cela.

Quand le réveil sonne au matin, elle jure car c'était enfin le moment où elle commencçait à mieux dormir ou alors elle se lèvera du mauvais pied, embuée encore par un rêve qu'elle aura du mal à dissiper et ressentant encore les émotions qui l'étreignait. Se rendre compte où elle est, que tout va bien. Elle a son mari et ses enfants. Elle sera fatiguée comme si elle n'avait pas dormi de la nuit. Rien de tel pour démarrer une journée sereinement alors que ses enfants ne la réveillent même pas une seule fois, sûrement le rêve des mamans qui ne connaissent pas cela.

Toute une nuit pour dormir. Rien de plus, rien de moins... Toute une nuit pour dormir, dormir, dormir. Entrer dans une sorte dé néant, une déconnexion. Le cerveau au ralenti et non pas en ébullition constamment. Toute une nuit pour dormir, d'un sommeil serein et réparateur.

Cela ne m'arrive jamais, rare ont été les fois où j'ai eu cette chance.

C'était ma participation au défi de la semaine d'Agoaye.

Commenter cet article

Sisco 14/03/2015 20:26

C'est dans ces cas là que l'on aimerait avoir un bouton off sur notre cerveau, pour s'il nous laisse tranquille et que l'on puisse dormir !!

Courage !! Je sais que depuis que je fais un peu de yoga chaque jour, je trouve plus vite le sommeil. Ça empêche mon cerveau de trop s'activer, et ça m'aide à dormir plus ou moins paisiblement

Petite ombre 16/03/2015 10:56

Oui on a été livré sans bouton off c'est bien dommage!
Moi le yoga je vois pas ce que ça peut m'apporter à part me gonfler plus qu'autre chose.

silvia 12/03/2015 10:06

Coucou,

j'ai bien souvent le même souci que toi... et je n'ai pas trouvée de solution moi non plus....... par contre une fois par semaine, j'essaie de me coucher très très tôt, genre vers 21h30, et je récupère un peu de mes nuits mauvaises...

Bisous

Silvia

Petite ombre 12/03/2015 15:01

Bouhhhh, tu sais que moi en ce moment je me couche encore plus tôt: 20h45... Et je ne dors pas encore comme j'aimerais...

Maristochat bellemam 11/03/2015 11:43

Ça me fait penser à un article que j'ai écrit là dessus il y a quelques jours... Moi aussi j'aimerais savoir débrancher comme tu le dis si bien!
Courage!

Petite ombre 11/03/2015 17:55

Si l'une de nous trouve le truc, elle en fait profiter l'autre alors!