53 billets en 2015: Maman

Publié le par Petite ombre

53 billets en 2015: Maman

Maman,

Il y a des choses qu'on ne se dit pas et pourtant elles devraient être dites car elles viennent du cœur et feraient du bien.... Mais chez nous, ça n'a jamais vraiment fonctionné comme cela.

Je connais ton enfance par ce que tu me racontes de plus en plus souvent. Tu n'as pas été heureuse, tu te dis orpheline alors que tu as encore tes deux parents. Comme j'en suis triste pour toi, cela me touche et cela explique pourquoi tu n'as jamais su partager tes sentiments, faute d'avoir eu un exemple.

Pourtant, je sais que tu aimes tes trois enfants très fort. Je n'ai pas de souvenirs de câlins ni de "je t'aime" dans mon enfance. Encore moins dans ma vie d'adulte, mais je sais pourtant que tu nous aimes mais que tu n'arrives pas à le dire... Je ne t'en veux absolument pas.J'ai vu ton émotion quand mon fils te l'a dit comme ça sans prévenir il y a peu de temps... Tu as été surprise et touchée... C'est ce qu'on se dit tous les jours avec mes enfants, et je crois que mon fils fût le premier enfant à te le dire si naturellement.

Je n'ai pas toujours été sympa avec toi dans mon adolescence même s'il y a eu pire que moi ailleurs. C'était juste une incompréhension mutuelle, le dialogue n'existait pas... Tu ne savais pas, on ne t'avait pas appris.J'ai aussi un caractère différent du tien... Merci Papa!!!

Aujourd'hui cependant, il y a ce dialogue... Je suis adulte et maman, je comprends mieux, surtout certaines de tes décisions ou réflexions quand j'étais enfant... Je le vis avec ma propre progéniture actuellement.

Tu es un modèle pour moi... Je peux affirmer que tu as bien jouer ton rôle de maman, je n'ai pas de mauvais souvenirs de mon enfance, au contraire elle a été douce et agréable. Avec papa vous vous donniez du mal pour qu'on ne manque de rien. Nous n'avions peut-être pas la chance de partir en vacances ni même d'avoir les fringues à la mode, mais cela ne nous a absolument pas dérangé... J'ai de bons souvenirs... et je veux que mes enfants puissent dire la même chose quand ils seront plus âgés... Mais comme c'est dur.... Je ne suis pas la mère que je voulais être... J'essaye de prendre modèle sur toi et de ce fait je t'admire....

Tu n'as pas eu l'enfance facile, mais tu as eu pas mal de soucis après aussi.... Tout s'est arrangé avec le temps mais tu as encaissé pas mal de choses et tu es toujours là, fidèle au poste.

Aujourd’hui tu peux te confier à moi, à l'époque tu n'avais personne... Tu ne pouvais compter ni sur tes sœurs, ni sur ta mère... Moi je peux compter sur toi, n'importe quand, c'est incroyable, tu réponds toujours à l'appel... Parfois je me demande comment je ferais pour gérer certaines choses si tu n'étais pas là et je n'en suis que plus admirative car toi tu as fait front seule pendant mon enfance même s'il y avait papa...

Tu es une maman géniale et une super mamie.... Pas un jour sans que les petits ne te réclament... Tu es faible face à mes petits monstres, mais tu me dis que je comprendrais quand je serais grand-mère à mon tour.

C'est en quittant la maison qu'on se rend compte du lien qu’on peut avoir ou pas avec sa maman...

Il n'y a pas un jour sans qu'on prenne des nouvelles... Tu as même appris à te servir des sms, quelle révolution !!!!

Quand je vais mal je peux t'en parler, je peux même pleurer devant toi mais j'évite... Tu es si dure mais si sensible au fond. Tu as un petit cœur et tu en supporte pas de voir un de tes enfants qui ne soit pas bien. Quand je pleure tu pleures... Quand toi tu pleures, j'ai le cœur brisé, je n'aime pas cela... Papa a son caractère très fort et tu n'as jamais osé te "rebiffer". Je le fais pour toi puisque j'ai le même caractère que papa! A mon tour de te protéger! On ne fait pas de mal à ma mère sinon je vois rouge... Et je vois rouge en ce moment avec mon abruti de frère qui a fait la chose la plus horrible du monde et dont je n'aurais jamais crû un jour qu'il puisse faire.

Je dois sécher tes larmes de ne plus le voir, lui et son fils.... J'ai un peu mieux encaissé le choc bien que j'en suis profondément touché aussi. Je t'écoute donc quand tu as besoin d'en parler même si personnellement je veux tirer un trait et ne plus en parler....

Tu n'as donc jamais exprimé tes sentiments mais dans les périodes les plus sérieuses de ma vie, ton regard parlait pour toi et tes larmes aussi.... de joie ou de tristesse.

Tu as dans la cinquantaine, il te reste donc beaucoup d'années à vivre si tel est ton destin... Mais une chose est sûre, c'est que je ne sais pas comment je vivrais le moment fatidique où la vie décidera de nous séparer. Je n'ose même pas imaginer... Même si je serais moi aussi plus âgée, je ne sais pas comment je ferais... Tu es mon repère, mon point d'encrage....

Maman j'ai besoin de toi..... Qu'on ait 1 an, 10 ans, 20 ans, 30 ans ou plus encore, on a besoin de sa mère, de la savoir là présente....

Maman, je t'aime, même si je n'ai jamais su te le dire et ne saurais surement jamais te le dire par pudeur....

Commenter cet article

sisco 01/06/2015 21:54

ton texte est absolument magnifique! émouvant, tellement touchant!!
Et je suis tellement d'accord avec ta conclusion : quelque soit notre âge, on a besoin de notre maman !

Petite ombre 02/06/2015 09:45

C'est ton commentaire qui me touche...

Agoaye 31/05/2015 19:56

Je me retrouve beaucoup dans ce billet... Ta maman ressemble pas mal à la mienne !

Petite ombre 01/06/2015 10:27

Un point commun pour nous alors!

Maristochat Bellemam' 27/05/2015 09:26

Très beau texte.

Petite ombre 27/05/2015 13:19

J'aurais pû m'appliquer un peu mieux encore!