Deux et pas autrement

Publié le par Petite ombre

Deux et pas autrement

J'ai deux enfants. Ils sont rapprochés, je n'ai eu qu'un tête à tête de même pas un an avec mon fils avant d'apprendre qu'il allait déjà être grand frère.

Les débuts avec lui n'ont pas été facile, je grince des dents quand toutes ces nouvelles et fraîches mamans balancent à tout bout de champ que ce n'est que du bonheur... Ce n'était pas mon impression à moi quand mon enfant pleurait sans cesse et que je ne savais plus quoi faire.... Je n'arrivais pas à profiter de l'instant présent, je me sentais nulle...

Et puis il a grandit et je l'ai compris un peu mieux... La fusion a eu lieu après les six premiers mois, bien que ce ne fût pas toujours tout noir, j'ai eu aussi de jolis moment avec mon tout nouveau né, mais il faut l'avouer j'avais peur de mal faire et j'étais on ne peut plus novice et surtout pas très patiente.

Nous sommes devenus complices, j'étais enfin épanouie... Mais ce fût de courte durée... Je n'ai pas pu le voir évoluer comme je l'aurais voulu, je n'ai pas pu être là pour lui comme je l'aurais voulu, j'ai raté certains trucs! J'étais de nouveau enceinte sans l'avoir cherché, et ce fût une grossesse un peu chaotique.... J'ai fini allongée les derniers mois avec la menace de me faire hospitalisée si je bougeais un pouce... Je ne voyais donc que mon petit garçon depuis mon canapé, je ne pouvais pas faire grand chose avec lui dans cette période de sa vie que tout le monde qualifie de meilleure pour un enfant en bas âge.

Et puis ma fille est née... J'ai eu le sentiment de ne pas avoir eu le temps de souffler que je me retrouvais de nouveau dans les tourments des premiers mois d'un enfant... J'étais un peu moins novice mais je ne pouvais plus me vouer entièrement à mon nouveau né ni à mon premier enfant, il fallait apprendre à se couper en deux et essayer de faire autant pour l'un que pour l'autre.... Mon premier n'était pas encore assez autonome mais m'aidait comme il le pouvait, j'ai eu de la chance! Il ramenait les couches, tenait la main de sa petite sœur, mais il pleurait quand elle pleurait, lui aussi avait besoin qu'on lui donne à manger et qu'on change ses couches... J'avais deux enfants rapprochés, j'ai toujours deux enfants rapprochés!

Je n'ai pas pû suivre correctement les grandes évolutions de mon grand ni celles de sa sœur.... Je n'avais pas ce sentiment d'épanouissement...

J'avais l’impression d'être toujours débordée mais tout compte fait, malgré la peur que j'avais ressenti de devoir gérer deux enfants si rapprochés, le défi ne fût pas si terrible que cela et je crie un grand merci à mon petit mec qui m'a rendu la tâche plus facile....

A l'heure où j’écris ses lignes ils ont bien grandi... Je n'ai rien vu passé... Tout le monde dit la même chose mais moi c'est encore plus flagrant... Ma fille fait sa rentrée en septembre... Mon fils fera sa dernière année en maternelle... Mais où sont passés mes bébés? Je n'ai pas assez profité nom de nom !!!! Je ne sais pas ce que c'est que de pouvoir pouponner un seul enfant à la fois...

Ils sont là avec nous et nous avons l'impression que ce fût toujours le cas, on ne se souvient plus de la vie à deux, encore moins de la vie à trois.... Je suis très nostalgique des moments uniques avec mon fils.... Des moments que je n'ai pas forcément pû mettre en place avec ma fille sauf quand l'aîné a commencé l'école mais ma princesse était déjà plus grande aussi....

Nous fonctionnons donc par rapport à deux enfants: les réveils, les repas, les bains, les couchers, les jeux ou les occupations qui conviendront aux deux en même temps sous peine d'anarchie et de bouderie, les chamailleries!!! Surtout les chamailleries.... Après les deux ans de ma fille, mes enfants sont devenus plus chicaneurs l'un envers l'autre bien que souvent je les vois encore se prendre dans les bras l'un de l'autre, ce qui me fait tout chaud à mon cœur de maman!

Bien souvent je me sens soulagée quand ils sont au lit le soir alors qu'au final ils ne sont pas si horribles que cela... Je ne supporte simplement pas qu'ils se chamaillent (l'un veut regarder tel DVD mais pas l'autre, l'un a pris le jouet de l'autre, l'un est trop près de l'autre pour jouer, l'un a ceci et cela, bref les mamans de plusieurs enfants doivent voir de quoi je parle!), ma fille a le don d'avoir des cris perçants pour montrer son mécontentement et mon fils parle fort pour être sûr que c'est lui qu'on entend plus que sa sœur.... C'est usant...

Pendant ces vacances, mes parents ont voulu avoir les enfants quelques jours avec eux, mais seulement un par un... Pas fous les grands-parents, c'est plus compliqué d'avoir les deux en même temps.... Mon quotidien!

Quoiqu'il en soit de par cette initiative j'ai eu quelques jours en solo avec ma fille et quelques jours en solo avec mon fils....

Je me suis alors rendue compte comme c'était con de se sentir débordée quand je n'étais maman que d'un seul enfant...

Je sens une différence énorme, c'est plus facile! Il n'y a déjà plus de cris et de pleurs pour des conneries de chamailleries, rien que cela je me sens plus calme et patiente!

Lever, faire manger, habiller, occuper, donner le bain, laver les dents, sortir, jouer, c'est plus rapide et facile quand il n'y en a qu'un seul... Limite ça va même trop vite et j'ai du coup trop de temps à tuer... Je tourne en rond de ne pas savoir quoi faire du temps gagné pour moi!

Je profite mieux de l'enfant avec lequel je suis... Les bisous et les câlins durent plus longtemps. Je suis moins stressée par le temps... Le bain se passe sans cris... Ils obéissent direct quand je demande quelque chose!

Bien sûr celui qui n'est pas là me manque, le soir en allant me coucher quand je vois la chambre vide mon cœur se serre un peu, mais il faut avouer que cela fait du bien de vivre quelques jours comme si nous n'avions qu'un enfant unique, surtout sachant que l'absent s'éclate chez papy et mamie. Ces quelques jours me permettent d'avoir ce tête à tête qui me manquait tant ces dernières années... Un petit aperçu de la vie qu'on aurait pu avoir si ma fille ne s'était pas pointée aussi vite... Mais je chasse vite cette pensée que je trouve vilaine! Elle est là, c'est parce-qu'il en était décidé ainsi... Un miracle prouvant qu'on pouvait avoir un enfant naturellement... Et je ne me vois pas vivre autrement de toute façon, nous avons notre petite bulle à quatre et pour moi il ne peut en être autrement, je ne veux pas changer cela!

Ce sentiment est d'autant plus fort quand le petit vacancier rentre et qu'on se fait un méga câlin à quatre! Notre vie c'est à quatre!

Ce que je retiens de ces quelques jours c'est que c'est appréciable de ne pas devoir faire le gendarme et devoir trancher les situations de duels... Les tâches quotidiennes sont plus faciles à gérer, tout le monde est plus calme et serein...

Mais je retiens aussi que quelques heures avant de retrouver celui qui est parti, le temps s'étire comme si on allait jamais arriver à l'heure des retrouvailles... Je retiens que l'enfant qui est parti quelques jours revient plus souriant et prompt à obéir à ses parents... Je retiens aussi qu'on se sent néanmoins complet à quatre et qu'on s'aime tous très fort !

Une coupure qui fait du bien mais qui nous montre aussi que notre vie c'est d'être à quatre!

Mes enfants sont rapprochés mais je ne changerais rien à cela bien qu'à la base ce ne fût pas notre choix!

Et vous, des enfants rapprochés? Avez-vous eu ce sentiment de ne pas avoir eu le temps de souffler et de ne pas avoir de ce fait pû profiter pleinement de l'évolution de vos bouts de choux?

On me demande de plus en plus souvent ces temps-ci à quand le petit troisième, comme si cela devait être une évidence de faire un enfant tous les deux ou trois ans comme je peux le constater autour de moi....

Mais les gens semblent oublier que les miens n'ont même pas minimum deux ans d'écart, et que j'ai besoin de souffler même s'ils sont plus grands....Oui ma petite dernière a eu trois ans... Mais l'écart ne me semble pas encore assez grand... Et l'idée de casser notre bulle de quatre ne me chante guère... Moi qui voulait quatre enfants.... J'étais jeune et folle !

Je maudis le prochain qui me pose cette question à laquelle je dois toujours répondre "euh oui mais non merci... Nous sommes bien à quatre."

Bien qu'être enceinte me donne envie, c'est la suite qui me freine... Un troisième enfant? Nous n'en savons rien... Peut-être ou peut-être pas... En tout cas avoir un seul enfant, pour sûr, cela ne nous aurait pas convenu au long terme. Avoir un seul enfant l'espace de quelques jours, c'est prendre du recul et mieux apprécier notre composition familiale quand nous sommes au complet après avoir recharger les batteries! Nos enfants étaient fait pour s'avoir l'un l'autre!

Commenter cet article

Line 21/08/2015 21:47

ah je me suis totalement retrouvée dans ce que tu as écrit et pour cause, nos enfants ont le même âge, et ils ont aussi des cris stridents !!
j'aurai pu écrire chaque mot !!
Perso, je n'ai aucune envie de remettre ça, à nouveau les nuits blanches et le stress de gérer les plus grands pour l'école etc... pff j'ai détesté déjà devoir choisir entre l'un ou l'autre leurs premières années.. Et pareil, on me demande sans arrêt à quand le 3e !! surtout qu'au chômage et le 2e à l'école "j'ai le temps". Moi aussi je nous trouve bien à 4 !!

Petite ombre 24/08/2015 16:30

Ma copine de route !!!! Toi je t'ai toujours tiré mon chapeau, avec les nuits de dingues que tu as eu !!!

Melle Bulle 20/08/2015 21:01

C'est à chaque fois difficile de trouver un équilibre familial, et ce même dès que l'on se met en couple. Tout ceci est donc normal, et d'autant plus quand on a des enfants avec peu d'écart à gérer. C'est d'ailleurs complètement différent des jumeaux, car au final, les jumeaux ayant le même âge et un rythme similaire, ça reste plus évident ...
Nous, on se questionne bcp sur la différence d'âge idéale que l'on aimerait entre nos enfants (bon faut déjà que le premier arrive lol), et on reste pour le moment indécis : il y a des avantages à avoir des enfants rapprochés : tu passes plus vite au stade où ils sont + grands, sans couche, sans bib etc et donc c'est plus agréable. Et en même temps, avoir un peu plus de différence d'âge, ça peut permettre de profiter un peu plus de chaque enfant, de ne pas enchaîner etc. Bref, je pense honnêtement que si on devait faire une liste des pour et des contre, on serait à égalité ... Et qu'au final, l'important c'est de suivre son coeur, son envie et sa vie ... de prendre les choses comme elles viennent, car si elles arrivent, c'est que ça devait se produire ! Profite bien de tes 2 loustics aux âges rapprochés, continue à râler quand ils te fatiguent, et à t'extasier quand ils illuminent ta journée ... c'est le principal :)

Petite ombre 24/08/2015 16:30

Merci, un commentaire qui me me rassure!

Maaademoiselle A. 20/08/2015 13:32

L'important est que vous trouviez votre équilibre tous les quatre. Si ça fonctionne ainsi, c'est vrai que c'est risqué de venir tout chambouler. Mais ça viendra peut-être comme ça, d'un coup !
Ta dernière phrase est très jolie, tes enfants étaient fait pour s'avoir :)

Petite ombre 20/08/2015 16:46

Oui je trouve aussi que ma dernière phrase est pas mal... Quand je les voit à deux et qu'ils se disent je t'aime, c'est une évidence!