Deux séances chez l'homéopathe

Publié le par Petite ombre

Deux séances chez l'homéopathe

Pour essayer de remonter la pente et de ne plus la dégringoler de nouveau, j'ai voulu tout essayer, tout ce que l'on me conseille depuis un moment mais que je refusais de faire.

C'est ainsi que j'ai poussé les portes du centre psychologique il y a quelques mois. En parallèle de cette démarche, on me rabâchait presque les oreilles que je devais aussi essayer de la médecine douce car je ne voulais en aucun cas prendre des anti-dépresseurs.

En juillet dernier j'ai eu mon premier rendez-vous avec un homéopathe.

Aujourd'hui, mon compteur est arrivé à deux séances, la prochaine est prévue pour décembre.

L'homéopathe qui me suit, est un homéopathe qui semble avoir une très bonne clientèle satisfaite puisque c'est son nom qui revient quand on se renseigne pour trouver un bon médecin dans ce domaine. Le seul reproche qui lui était soufflé, était de n'être jamais à l'heure.

Lors de ma première séance, je n'étais donc pas étonnée d'être prise une heure et demie après l'heure où j'étais sensée être prise en charge.

Cet homéopathe est quelqu'un de spécial, je l'ai bien compris à peine un pied franchi dans le cabinet. Un bonhomme d'un certain âge mais foufou, qui porte des pantalons aux couleurs étranges (rose terne si je me souviens bien du premier rendez-vous), des lunettes sur le bout du nez ce qui fait qu'il nous regarde toujours en baissant la tête, au dessus de ses montures.

Il parle beaucoup et émet toute sorte de bruitage dans ses discours, il fait un peu penser à un clown parfois. Il ne prend pas les personnes entre deux pinces, il fonce direct là où ça fait mal.

On m'avait annoncé qu'il me poserait mille et mille questions la première fois pour me connaître, connaître mes habitudes de vie et ainsi adapter mon traitement.

Il m'a certes questionné mais je n'ai pas trouvé qu'il y avait tant de questions. Bête et disciplinée je répondais à ses demandes sans m'étendre davantage. Ma demande était claire, j'avais besoin d'un petit coup de pouce pour être plus détendue, moins à fleur de peau et constamment sous la menace d'une explosion de colère qui boue en moi depuis trop longtemps.

Il m'a fait chialé.... Celle-là je ne m'y attendais pas et on ne m'avait prévenu.... Je ne sais d'ailleurs pas s'il fait pleurer tous ses patients. Il appuyait là où ça faisait très mal encore et à cette époque j'étais encore très fragile et à peine en train de remonter doucement cette très raide pente qui m'avait mené au plus profond du gouffre.

Il m'a ensuite proposé l'autre "médecine" qu'il pratique: l’acupuncture. Il a dû sentir que je me suis un peu plus raidie mais m'a rassuré. Je savais qu'il le pratiquait mais pas dès la première séance!

C'était une première pour moi! Ma mère et mon père avaient déjà eu recours à ce genre de procédé et tous deux disaient que ce n'était absolument pas douloureux. Je ne dirais pas le contraire mais chaque aiguille qui fût enfoncée dans ma peau n'était pas sans me piquer, je les sentais bien passer.

Il m'a ensuite recouverte d'une couverture et m'a laissé seule pendant je ne sais pas combien de temps. Je n'osais plus bouger, les aiguilles sur mes mains me faisaient mal si je tentais de bouger d'un millimètre.

Je suis ressortie très tard de ce rendez-vous mais pas mécontente.Étrangement je me sentais moins sur les nerfs et prête à croire à fond en mon traitement. Cette sensation a duré quelques jours, j'étais donc satisfaite et hâte d'avoir mon prochain rendez-vous pour "ajuster" mon traitement dixit l'homéopathe.

Deux mois après j'étais de nouveau là-bas. A ma grande surprise il m'a reçu à l'heure exacte de mon rendez-vous, je devais être la première patiente de la liste.

Il a relu sa petite fiche et de nouveau m'a "taquiné" comme il a aimé me le faire remarquer. Cependant il m'a vite exaspéré. Il a réponse à tout et cela est bien fatiguant. Je suis complétement ouverte à recevoir des vérités qui peuvent faire mal mais qui sont nécessaires à entendre pour avancer. Néanmoins il allait trop loin. J'ai une éducation que j'ai envie de donner à mes enfants, et j'aime qu'on ne l'a remet pas en question du début à la fin... J'ai dû lui expliquer l'épisode de la chute de mon fils et son petit tour aux urgences pour essayer de lui faire comprendre que je ne peux pas confier mes enfants au premier venu ni quand j'en ai envie ou besoin comme il semble le prôner. Il a balayé mon explication du revers de la main, il faut laisser les enfants se mettre en danger (je ne le conçois pas du tout et il ne connaît pas mes enfants pour se permettre de dire cela) et se blesser gravement ou pas.(Selon moi il y a des limites et monter sur un mur plus grand que soit alors qu'on est maladroit, ce n'est pas une expérience de la vie à recevoir pour un enfant de quatre ans et j'avais bien raison puisqu'il a bel et bien chuté et il aurait pu se blesser gravement) Il m'a un peu agacé. Certes je ne suis pas une mère parfaire, je fais très certainement des faux pas, je ne prends pas que de bonnes décisions, mais j'ai une ligne conductrice que je tiens à suivre. Je ne juge pas les autres qui font autrement et j'attends la même chose en retour. Il a continué à m'agacer en me disant que quand je sentais que j'étais trop tendue je n'avais qu'à plaquer les gosses et aller me promener. Je n'ai pas cherché à argumenter que ce n'était pas aussi facile que cela surtout quand je suis seule avec eux.

S'en ait suivi la partie de la séance avec les aiguilles... Je l'ai trouvé un peu brutal, je ne suis pas douillette mais je retenais mon souffle quand je le voyais brandir une aiguille. J'ai trouvé cela beaucoup plus désagréable que la première fois. Il m'a laissé seule plus d'une heure, je n'en pouvais plus et j'avais vachement mal à un de mes pieds. J'ai eu un mal de tête pas possible à rester ainsi. Il a enlevé les aiguilles sans aucune douceur et a vulgairement essuyé la goutte de sang sur mon pied, là où j'avais eu mal pendant une heure! Je restais cinq minutes de plus ainsi et je crois que je vomissais...

Il m'a prescrit un nouveau traitement non sans me dire à nouveau que je devais me détendre que j'étais trop sérieuse...

J'étais déstabilisée en sortant, je ne sais pas comment j'ai fait pour conduire jusque chez moi. Je ne me sentais pas du tout aussi bien que la dernière fois. Certes j'étais moins nerveuse mais malade. Le lendemain une petite ecchymose est apparue sur mon pied. J'ai froncé les sourcils toujours troublée et agacée, d'autant plus qu'il a changé mon traitement sans me demander si le premier m'avait fait de l'effet et ne m'a rien expliqué. J'ai du demander à la pharmacienne.

Aujourd'hui j'ai envie d'annuler le rendez-vous de décembre. Je n'arrive pas à être assidue pour la prise des petites billes d'homéopathie et je me sens crispée rien qu'à l'idée d'une nouvelle séance d’acupuncture et d'en prendre plein la figure à nouveau. Ce n’est pas une méthode qui me convient à répétition et de toute façon je suis suivie au centre psychologique pour cela.

Je ne suis plus convaincue. Il est clair que je ne veux plus poursuivre avec lui... Devrais-je essayer quelqu'un d'autre pour me faire vraiment une idée si cette démarche me correspond et fonctionne pour moi ou pas? J'y réfléchis. Mais en tout cas je ne veux plus aller chez cet homéopathe qui reçoit tant de louanges des gens qui m'entourent. Il ne me convient tout simplement pas.

Et vous, avez-vous essayé ce genre de médecine? Avez-vous trouvé tout de suite le bon homéopathe ou pas? Croyez-vous aux bienfaits de ces petites billes? Pourtant j'en donne à mes enfants (sous simple prescription de mon médecin traitant)et constate de moi même les effets pour eux, mais ce n'est pas le cas quand il s'agit de ma personne sous homéopathie.

Deux séances chez l'homéopathe

Commenter cet article

silvia 01/10/2015 08:52

Coucou,
J’ai pratiqué l’acumpucture, une seule fois, pour manger moins… ça n’a pas marché !
Par contre, certaines personnes qui l’ont faits pour arrêter de fumer, ça a super bien marché………
Quant à l’homéopathie, pour mes enfants sans souci, pour moi je suis beaucoup plus sceptique… disons qu’au « pire » ça ne fera pas de mal ! Par contre, si le 2ème contact n’a pas été bon, n’hésite pas à changer en effet !
Des bisous

Petite ombre 01/10/2015 13:49

Je pense que tout dépand des personnes encore une fois.... L'acupuncture a eu tout de même un peu d'effet chez moi, mais je ne trouve pas ce médecin très doux lorsqu'il faut placer les aiguilles et il parle trop pour moi...

Maaademoiselle A. 30/09/2015 21:06

Je pense comme Melle Bulle, annule ton rdv et essaie de voir un autre homéopathe. J'en prends pour mes douleurs au ventre et, sauf si elles sont vraiment fortes, cela me soulage. Alors que le spasfon n'a jamais fonctionné !
Pour ce qui est de l'acupuncture, je t'aurais dit de lui demander d'arrêter si tu continuais à aller le voir étant donné que ça ne te plais pas. Ça je n'ai jamais testé par contre.
J'espère que tu vas réussir à trouver l'aide dont tu as besoin et vite aller mieux :)

Petite ombre 01/10/2015 13:50

Ce n'est pas que je n'aime pas l'acupuncture... je pense même que cela me fait de l'effet, mais ce médecin n'est pas tendre pour les placer et les tirer... c'est cela qui me gêne

Melle Bulle 29/09/2015 21:08

C'est drôle, j'ai atterri il y a peu chez un acuponcteur sans le savoir ... Et j'ai eu le même ressenti que toi, si bien que j'ai mis fin au suivi. J'en parlerai à l'occasion sur mon blog !
Moi je te dirais de continuer avec un autre, notamment l’homéopathie ... Les médecines douces, quelles qu'elles soient, ne correspondent pas tjs à tout le monde. Mais essaye de voir sur 3 à 6 mois d'un traitement de fond homeo si ça a un impacte positif !

Je ne m'attarde pas ce soir, je suis patraque, mais je suis contente d'avoir des nouvelles .. Et guette ta boîte aux lettres d'ici la semaine prochaine :-)

Petite ombre 30/09/2015 13:50

Justement, pourquoi a-t'il changé mon traitement sans voir s'il y avait un résultat.. Bref, c'est sûr je n'irais plus chez lui, je vais sans doute me renseigner pour en trouver un autre... En plus je n'étais même pas remboursée de mes visites et ça revenait cher!

J'espère que tu te sens mieux au moment où je te réponds!!

Et je guette ma boîte aux lettres !!!