Les secrets de Thornwood House

Publié le par Petite ombre

Par chez moi, depuis plusieurs semaines, nous sommes dans la période "du printemps des livres"... Je déniche donc pas mal de bouquins intéressants et je lis énormément et un peu plus que d'habitude.

Cette fois-ci je me suis plongé dans un livre que ma mère m'a plus ou moins conseillé après l'avoir lu elle-même, il s'agit d'un roman d'Anna Romer: "Les secrets de Thornwood House".

Les secrets de Thornwood House

Le résumé:

Lorsque son ex-mari décède, Audrey et leur fille Bronwyn sont forcées de déménager. Heureusement, elles héritent d'une propriété abandonnée à plusieurs centaines de kilomètres de là. Sautant sur l'occasion de recommencer à zéro, elles emménagent dans la vieille demeure qu'elles remettent en état. Un jour, Audrey y découvre une photo d'un précédent occupant, médecin pendant la Seconde Guerre mondiale, et se passionne pour le personnage. Bientôt, elle apprend que le docteur aurait battu à mort une jeune femme à son retour en 1946. Chose étrange, il semblerait que des meurtres similaires se produisent toujours dans la région. Le tueur serait-il encore en vie ?

Mon avis:

Le résumé et l'avis de ma mère m'ont entraîné à ouvrir ce livre. De plus j'aime assez bien les histoires où il y a une vieille maison familiale avec des secrets et qui nous fait repartir à des époques un peu plus anciennes.

Dès les premières pages je me suis laissée entraîner, j'aime être dans l'histoire dès le début.

Tout est clair et limpide dès les premières lignes, c'est un plaisir de suivre les personnages. Nous suivons l'héroïne principale, Audrey, mais parfois l'auteur nous fait suivre deux personnages durant la Seconde Guerre Mondiale. On en sait aussi un peu plus sur eux grâce à des lettres que nous pouvons lire. J'avoue cependant que pour une fois, je préférais rester avec Audrey car je trouvais certaines longueurs dans le récit du passé. Je voulais plus savoir comment aller évoluer le personnage d'aujourd'hui que je trouvais moins fade...

L’histoire en elle-même est très bonne et le suspens bien manipulé. On veut savoir le fin mot de l'histoire et les suppositions personnelles y vont bon train!

Cependant, tout cela est "gâché" par les innombrables et très, mais très longues descriptions! Je n'en pouvais plus! Décrire en long et en large le paysage et en plus parfois même en le faisant deux fois, ça m'a littéralement saoulée. Franchement la moitié du livre était dédié à la description et c'est fatiguant à lire et surtout ça ne sert à rien. Je finissais par lire en diagonale ses passages alors que je n'aime pas faire cela, surtout que l'histoire de fond était très bonne.

De ce fait, je reste mitigée face à cet ouvrage ! J'ai accroché à l'intrigue mais trop souvent elle était coupée par des descriptions inutiles à mes yeux au point parfois d'en perdre le fil de notre lecture. Dommage !

Et vous, quand il y a énormément de descriptions (soit disant très bien faites littérairement parlant) à n'en plus finir, est ce que cela vous gêne dans votre lecture?

Commenter cet article