Quand de vieilles lettres refont surface...

Publié le par Petite ombre

Quand de vieilles lettres refont surface...

Ce matin, en cherchant un truc bien particulier, j'ai dû vider une armoire. En remettant tout en place, j'ai eu envie d'un coup, alors que j'avais d'autres chats à fouetter, d'ouvrir une mallette dont je n'avais pas oublié l'existence mais que je n'avais pas ouverte depuis très longtemps, sans dire des années...

Cette mallette contient du maquillage, auquel je n'ai dû toucher qu'une ou deux fois. C'était un cadeau qu'on m'a offert à un Noël il y a plus de dix ans... On y trouve aussi des lettres, cachées dans le double fond... Des lettres que je ne tiens pas à garder avec les autres qui ont pu m'être adressées au cours de ma vie (j'aime bien garder ma correspondance).

Ces lettres sont particulières... Elles ont eu beaucoup d'importance pour moi à une époque, aujourd'hui elles restent de simples preuves que je pourrais balancer si on me menace de mentir encore... J'aurais d'ailleurs pû les utiliser il y a bien des années pour accréditer mes propos mais j'ai pensé que je devais encore garder cette cartouche pour tirer quand vraiment je voulais faire mal et surtout quand j'en aurais vraiment plus que marre des histoires basées sur un mensonge.

Vous devez vous demander quelles peuvent bien être ces fameuses lettres.

Il s'agit de celles écrites par mon ex.

Il s'agit de la preuve que c'est lui qui me courtisait, et qu'il y a bien eu une histoire entre nous. C'est écrit noir sur blanc de sa main...

Ce matin, je me suis donc retrouvée face à ces lettres... Je les ai regardé et j'ai soupiré en repensant à cette époque qui me paraît si lointaine, au point que le temps ayant fait les choses, j'ai oublié quelques épisodes de cette partie de ma vie. C'était une histoire très, très compliquée... J'en suis ressortie très meurtrie... Comme il m'a fait souffrir ce type! Celui-là même qui est mon beau frère aujourd'hui.

A l'époque j'ai cru que jamais je ne pourrais plus donner mon cœur à un autre homme, je ne le voulais plus, l'amour ça fait trop mal... Heureusement, celui qui m'était destiné a su me faire changer d'avis et me montrer comme j'avais été plus malheureuse qu'autre chose avec mon premier amant mais surtout que l'amour, ça ne fait pas que du mal!

D'ailleurs, mon mari connaît l’existence de ces lettres. Il a peut-être dû les lire ou les parcourir .. Je ne lui ai pas caché et j'avais souhaité avoir son approbation pour les garder... J'étais claire et sincère avec lui.... Elles n'ont plus le même rôle et impact sur moi, mais elles restent la trace d'une période de ma vie que je ne pourrais jamais effacer ou mettre de côté à cause de l'originalité de la situation, cet ex ne peut pas sortir de ma vie, il est lié à mon mari et je dois donc composer avec. D'autant plus que cette ancienne "histoire d'amour" a eu un impact sur les relations que nous pouvions avoir avec la nouvelle compagne de mon ex, refusant de croire que je l'avais "eu" avant elle, et surtout qu'il me faisait encore des avances alors qu'il était en couple avec elle (je vous rassure, moi j'étais célibataire, dès l'instant où je me suis mise avec celui qui est devenu mon mari, mon ex a cessé de vouloir me remettre dans son lit selon ses humeurs). D'où l'intérêt de garder ces lettres... Ma dernière carte à abattre pour faire taire cette hystérique de bonne femme qui croit avoir épousé un saint homme harcelé par ma personne en ayant inventé une relation avec lui.

Bref...

J'ai donc toujours ces fameuses lettres, et même si la nouvelle compagne de mon ex semble s'être un peu calmée, je souhaite toujours les conserver. Mon mari étant entièrement d'accord avec mon choix bien que cela doit tout de même lui faire un petit quelque chose qu'un autre ait pu m'écrire des mots, et que cet autre soit son frère. Les choses sont claires dans ma tête et mon cœur... Oui j'ai aimé cet homme mais aujourd'hui je ne ressens plus rien et je suis bien contente d'avoir réussi à passer à autre chose et je pourrais même parler de soulagement quand je vois comment il est au jour d'aujourd'hui... Vivre et aimer cet homme c'est se vautrer en amour... C'était ME vautrer en amour. Il n'a jamais été fait pour moi, mais il fait parti de mon passé et je ne le renie pas.

J'ai cédé à l'envie de relire au moins une lettre. Cela m'arrive tous les 3 ou quatre ans peut-être... Je ne sais pas pourquoi. Mais je les lis avec d'autres yeux et mon cœur ne réagit plus aux mots...

Je me suis juste replongée quelques instants à un instant T de ma jeunesse...

Et puis, en dessous de la dernière enveloppe, j'ai retrouvé des pages arrachées d'un journal intime que je tenais. Contrairement aux lettres, je les avait complétement oublié et je n'ai pas de souvenirs de les avoir parcouru des yeux les dernières fois où j'ai pu ouvrir la boîte.. Des extraits qui dataient de plus d'un an après les lettres.

J'ai relu... Tout... J'étais très malheureuse et encore très amoureuse à cette époque là. J'ai réalisé comme il m'avait meurtrie, je le sais encore aujourd'hui, mais me relire me fait comprendre que j'étais vraiment très mal à cause de cette histoire. Après que mes sentiments se sont éteins et que j'ai découvert le vrai amour sincère, j'en ai voulu longtemps à mon ex et j'ai toujours eu envie qu'il revienne à genoux et que je lui rende la monnaie de sa pièce en lui disant que c'était trop tard. Je veux qu'il souffre comme j'ai souffert et surtout qu'il finit un jour par avouer la véritable histoire à sa femme, je n'ai jamais compris pourquoi il s'obstinait à cacher notre liaison (mis à part ses avances quand nous étions séparés et qu'il était avec elle).

Me relire et parcourir une ou deux lettres de cet homme, m'a ouvert les yeux sur quelque chose... Du moins j'ai compris ce quelque chose qui est récurrent chez moi depuis pas mal de temps, surtout depuis que mon mari travaille si loin de nous et que son absence est lourde.

Il y a plus de dix ans je vivais dans l'attente, l'espérance,l'absence... J'étais sur le fil du rasoir. Je retenais mon souffle. J'avais peur de le perdre pour toujours...Je vivais mal ses silences et absences, je ne quittais jamais mon téléphone au cas où... Peur d'être seule, d'aimer sans retour.

Je rêve beaucoup... Certains songes sont récurrents... Je me réveille complétement paumée avec l'envie de pleurer, en étant perdue... Je me réveille comme je me réveillais chaque matin il y a longtemps en devant faire face à la réalité, il m'avait quitté et j'étais seule et le resterait. Puis je me souviens que tout ça s'est fini, que je suis avec la bonne personne.

Mais je revis toutes ses émotions que j'avais à l'époque dans mes rêves... Cependant, cet homme qui me fait souffrir en rêve c'est mon mari. Je revis mes douleurs de l'époque avec mon mari dans le rôle de mon ex. Ou alors, je sais que je suis seule, que j'aime quelqu'un mais je ne sais plus qui ou celui-ci ne veut plus me voir... Tout est confus dans mes rêves...

Ces lettres et ces quelques pages de journal intime m'éclairent enfin...

"J'ai rêvé que tu me quittais cette nuit, ou que tu ne voulais plus me voir", dis-je souvent à mon mari, qui s'empresse de me rassurer.

Mais aujourd'hui je comprends que la nuit, je ne fais que revivre mon passé, que mes craintes d'antan reviennent au galop. Je déteste ces rêves car je revis une époque où j'étais malheureuse et dans la certitude de ne plus jamais retrouver la paix.

J'ai remis les lettres en place.

J'ai déchiré mon journal intime. J'ai jeté toutes mes souffrances écrites. Peut-être est-ce un geste symbolique qui me libérera de mes songes et de cette partie de moi qui voulait rester dans la tristesse pour un amour qui n'en valait pas la peine. Mon mari est le total opposé de son frère. C'est du passé...

Me relire ça m'a mis en colère... Je ne veux plus garder de trace de cette souffrance que j'entretenais, bercée d'illusions. Je ne suis plus la même femme. Cette histoire m'a détruite comme elle m'a fortifiée... Mon journal est souffrance, les lettres sont amour. Jeter le pire et ne garder que le meilleur.

Me relire m'a fait revenir à une période que j'avais vaguement encore en conscience mais la redécouvrir en détails ne m'a pas plu. Autant les lettres ne me font rien que mes propres écrits me chamboulent. Je suis contente d'avoir enfin jeté ces feuillets même si je les avais oublié.

J'ai rangé la mallette dans l'armoire que j'ai refermé. J'ouvrirais encore les portes, mes yeux passeront sur cette mallette mais sans la voir jusqu'à la prochaine fois où je finirais pas avoir l'envie subite de la rouvrir.

Je ne sais pas si un jour je jetterais ces lettres. Peut-être que mes petits enfants les découvriront quand je serais très vieille ou même morte.

Peut-être que je les garde aussi pour mes propres enfants à qui je ne veux pas cacher mon passé avec leur oncle, leur père étant de mon avis. Un jour ils poseront des questions sur ce "tonton" qu'ils ne connaissent pas vraiment. Un jour peut-être ma fille aura-t'elle un chagrin d'amour (chose que je ne lui souhaite pas, j'en souffrirais pour elle aussi) et que je pourrais lui dire simplement que je suis là et que je peux comprendre sa souffrance (chose que je n'ai pas eu avec ma maman qui ne m'a jamais consolé) et pourquoi pas alors lui parler de l'histoire qui m'a fait mal et de la mettre en garde de ne pas faire les erreurs que j'ai faites avec à l'appui mon histoire de jeunesse (assez particulière cependant).

Revoir ou même relire ses lettres me lancent un pic... Je peux parfois être dure avec mon mari car je me suis promis de ne plus jamais me faire marcher dessus, surtout en amour. Mais ma carapace est un peu trop épaisse concernant les sentiments. Je ne dis pas souvent "je t'aime". Je ne dis pas souvent "de mots gentils". Pourtant je l'aime mon mari. Je dois être moins dure envers moi même et envers lui... Ne pas être celle qui ne montre pas assez son amour, car j'en ai souffert de par mon histoire passée... Ces lettres sont donc encore utiles....

Et vous, que faites-vous de vos vieilles lettres d'amour?

Commenter cet article

Melle Bulle 13/10/2016 11:21

Je n'ai jamais eu de lettres d'amour réellement. Par contre, des lettres qui rappellent des souvenirs (bons ou moins bons) de ma vie, j'en ai et j'en ai eu. Comme toi, j'ai mis de côté beaucoup de choses et il m'arrive de me replonger dans mes cartons souvenir de temps en temps. Ce que je remarque, c'est en effet le détachement que je peux ressentir face à certaines lettres, et la souffrance qui se réveille avec d'autres. Quasiment à chaque fois que je me plonge dans ces boîtes, je fais un tri et j'élimine des lettres ou autres souvenirs. Peut-être un jour ces boîtes deviendront-elles vides ? C'est preuve que l'on grandit, que l'on mûrit et aussi que l'on guérit petit à petit.
Ton histoire en effet n'est pas banale, surtout quand par la suite, les relations avec son ex et donc son beau-frère se détériorent. Mais malgré tout, ça fait partie de toi et ça c'est qui t'a construit (même si à un moment donné la relation a été destructrice). Je pense donc en effet qu'il ne faut avoir ni honte ni regret, pouvoir en parler, à ton mari, à ton entourage (pourquoi pas un jour les enfants, quand ils seront plus grands et quand ça te paraîtra opportun ... car attention, je pense qu'il faut être malgré tout vigilent ... les enfants n'ont pas à tout savoir de notre passé. Ma mère m'a fait certaines révélations de "secrets de famille" la concernant, et si je pense que ça l'a soulagé elle ... pour ma part, ça ne m'a pas forcément été bénéfique (sans non plus me détruire ou autre hein ! mais voilà je pense que j'aurai pu vivre sereinement sans savoir certaines choses).
Moi ce sont donc plutôt de vieilles lettres d'amitié ... de ma jeunesse (avant mes 18/20 ans). Les relire me fait parfois sourire, parfois un pincement au coeur car je n'ai plus de lien avec la personne qui a écrit les lettres. Mais en général, j'essaye de m'en servir pour voir tout le chemin parcouru et voir que malgré tout, ma vie aujourd'hui me convient et me rend heureuse. Ces personnes ont fait partie de ma vie pendant un temps donné, j'ai ri et j'ai pleuré avec elles, pour elles, à cause d'elles, mais au final, elles ont été bénéfiques à ma construction.

Petite ombre 13/10/2016 15:56

Voilà, tu me donnes le mot que je cherchais "ce qui m'a construit"... Par contre, mes relations sont restées correctes avec mon ex (je n'arrive pas à dire beau frère le concernant), ce sont plutôt les relations avec sa femme qui étaient houleuses... Mais c'est une drôle de bonne femme...

Maristochat 13/10/2016 06:45

C'est une sacrée histoire.
J'ai un petit carton avec toutes mes lettres et objets qui concernent cela. Je ne l'ouvre que rarement et avec beaucoup d'émotion.

Petite ombre 13/10/2016 15:53

Je vois que je ne suis pas la seule alors à garder de vieilles lettres de ce genre...

Agoaye 12/10/2016 20:15

Eh bien.... Beaucoup d'émotions dans ton billet.
J'ai gardé les vieilles lettres. Toutes.
Comme je garde aussi les photos. Toutes.
Mais je cache tout et j'oublie, les dossiers sont cachés sur le PC, les lettres sont trop bien rangées. Je ne peux rien retrouver, je ne veux rien relire.

Je ne suis pas sûre de cesser un jour d'être à vif

Petite ombre 13/10/2016 15:52

Je crois que j'ai encore des photos aussi, mais je ne sais plus du tout où j'ai bien pû les ranger!
Je te souhaite de ne plus être à vif ou alors moins...