Mon rapport aux jours qui rallongent

Publié le par Petite ombre

Vous allez peut-être me trouver complétement dingue, mais alors que tout le monde semble se réjouir des jours qui commencent à rallonger, moi ça m'angoisse...

J'aime l'hiver où dès 17 heures tu peux fermer tous les volets et rester bien au chaud chez toi, avec tes petites bougies et lampes d'appoint allumées... J'aime quand la nuit est là, je ne sais pas pourquoi, ça m'apaise...

Alors quand je vois qu'à 18 heures il fait encore clair, je suis stressée... Ma quiétude de l'hiver s'estompe...

Pourtant, je me souviens qu'avant ma grosse dépression que je continue de soigner et qui date d'il y a un an et demi, j'étais indifférente à ce genre de changement... Qu'il fasse jour plus tard me ne contrariait pas le moins du monde, et je crois même que je pouvais même m'en réjouir comme tout le monde... Surtout quand je travaillais et que je finissais tard, c'était plus agréable de rentrer quand la nuit n'était pas encore tombée.

Contrairement à aujourd'hui, il y a même eu une période dans ma vie où là , j'étais angoissée quand la nuit tombait... C'était particulièrement quand j'étais à la maternité... Savoir que la vie allait un peu ralentir et que je me retrouvais seul avec mon tout petit, dans le noir et l'attente du jour...

J'essaye de me raisonner et de me ranger à tous les arguments positifs de ce changement, mais je n'y arrive pas.... J'aimerais ne plus être autant affectée... Je n'imagine même pas avec le changement d'heure, qui reste une belle connerie, chose que je pensais de toute manière bien avant mes angoisses du crépuscule qui commence à arriver plus tard dans la journée.

Je me sens seule... Je n'ai jamais entendu quelqu'un ressentir la même chose que moi et donc je me sens encore une fois comme quelqu'un d'à part mais dans le mauvais sens du terme...

J'ai un travail à faire sur moi même ... Je sais que cette angoisse finira par s'estomper un peu, ce n'est pas comme si j'avais le choix de faire venir la nuit... Mais si je pouvais éviter de ressentir ce genre de connerie, d'être indifférente comme avant, je serais si soulagée...

Et j'irais même plus loin en vous disant, que j'irais presque à sautiller de joie quand il pleut, surtout en fin d'après-midi, car la pénombre se rapproche alors beaucoup plus vite...

Quand je vous disais que j'étais désespérante... Mais la pluie c'est cool aussi.... Elle dégouline et emporte avec elle mes angoisses d'un ciel bleu sans nuage qui m'agresse....

 

Moi la fille qui aime la nuit et la pluie.... Moi seule, face à tout ce monde qui aime le contraire!

Commenter cet article

Escarpins et Marmelade 19/02/2017 21:04

En tous cas, tes mots sont beaux ;-)

Petite ombre 20/02/2017 14:24

Merci beaucoup

Escarpins et Marmelade 19/02/2017 21:03

C'est marrant, en général, c'est plutôt le contraire ! C'est bien, au moins l'hiver doit te paraître moins long!

Petite ombre 20/02/2017 14:24

Oui voilà en général, pour la très grande majorité des gens, c'est l'inverse! Et contrairement à ce que tu dis, l'hiver n'est donc pas assez long pour moi !!

Melle Bulle 14/02/2017 22:18

j'apprécie aussi l'hiver pour ça ... En effet, par contre, j'aime aussi l'idée des jours qui rallongent ... rentrer du boulot de jour ... laisser les fenêtres ouvertes le soir et entendre les oiseaux avant qu'ils se couchent ... la douceur ...
je trouve du bien être dans chacune des saisons et météo.
Je trouve que tes angoisses sont très symboliques dans ce que tu racontes et je pense que ça devrait être intéressant pour toi de travailler autour de tout ça pour comprendre et dépasser cela.
Maintenant, si ça peut aussi te "rassurer", je ne pense pas que tu sois la seule à aimer la nuit et son ambiance ... Le principal au final c'est de se sentir bien.

Petite ombre 14/02/2017 22:45

En quoi est-ce symbolique d'après toi?
C'est une plaie ce genre d'angoisse, surtout que je n'avais pas cela avant...