Dans la cour des grandes et Les jeux des garçons.

Publié le par Petite ombre

Aujourd'hui, ce n'est pas un, mais deux livres dont je vais vous parler.

Il s'agit de "Dans la cour des grandes" et "Les jeux des garçons" d'Adèle Bréau

Ce sont deux tomes d'une série de trois livres. Le second étant la même histoire mais d'un autre point de vue...

 

 

 

Résumé du premier tome (dans la cour des grandes):

Elles sont quatre, elles veulent tout, leur vie est un roman.

De leurs cahiers de teste de collégiennes à leurs plannings surbookés, Mathilde, Alice, Lucie et Eva sont entrées sans s'en rendre compte dans la cour des grandes. Héroïnes made in France, elles ne rêvent plus de prince charmant, de robe meringuée et d'alliances. Elles n'en ont plus le temps. Crèche, école, courses, vie sexuelle, carrière, enfants malades, premières rides et corps qui fout le camp, elles tentent de maîtriser le tourbillon qui les emporte depuis qu'elles ont dit oui.
Dans un Paris de comédie romantique, ces équilibristes à l'aube de la quarantaine rient, galèrent, aiment et espèrent, car au fond leur vie ne fait que commencer.

 

Résumé du second tome (les jeux des garçons):

Mathilde, Alice, Lucie et Éva nous ont ouvert la porte de La Cour des grandes. De leurs joies et peines à leurs pensées les plus intimes, nous avons tout appris de ces héroïnes du quotidien. Pendant une année entière, elles nous ont embarqués dans le tourbillon de leurs journées à cent à l'heure. Mais qu'en est-il des hommes qui ont lié leur destin au leur ?
De Fred, le chef bourru secrètement amoureux d'Alice ; de Max, égaré dans la paternité autant que dans son couple et sa vie tout court ; de Christophe, en apparence si lisse et sûr de ses choix ; de Vincent, aux absences mystérieuses, d'Adrien, emporté par le démon de midi, et de Jacques, cet inconnu d'une nuit, que savons-nous finalement, si ce n'est ce qu'en perçoivent leurs compagnes ?
D'ailleurs, que savent-ils de leur femme ? Comment vivent-ils leur paternité, leur place dans le couple ? Que ressentent-ils, ces hommes si peu enclins à la confidence, qui peinent à trouver leur place dans une société en pleine mutation ?

 

Mon avis:

Alors... Euh, comment dire... Pour commencer, c'est ma mère qui a trouvé ce livre et comme à ce moment là je n'avais rien de bien encore sous la dent, je me suis plongée sans plus d'enthousiasme que cela dans la lecture du premier tome.

J'accorde le fait que c'est de la lecture fluide et simple.

Au début j'ai vite été paumée car il y a de trop nombreux personnages d'un coup, j'ai mis un certain temps avant de les cerner et de les cadrer.

Nous avons donc quatre femmes, approchant de la quarantaine, toutes amies. Et puis il y a leurs mecs et leurs enfants.

Très sincèrement, je ne me suis attachée à aucun mais vraiment aucun personnage! J'ai cru que la petite Eva qui avait du mal à avoir un bébé pourrait être celle que j'aurais aimé suivre, mais très vite son comportement et son évolution l'a relégué à la même case que ses copines.

Ces femmes, ou je dirais ces gonzesses sont à mon extrême opposée. Elles m'ont toutes agacées, de même que leurs mecs, que l'on suit de plus près dans le second tome.

J'ai lu que l'auteure avait voulu dépeindre les femmes modernes avec un peu d'humour... Imaginez ma tête d'étonnée car l'humour moi je ne l'ai pas du tout trouvé ou alors c'est moi qui en manque. J'ai été horrifiée en fait. Je suis maman au foyer, donc j'ai peur d'avoir de ce fait un jugement faussé...  Quand je lisais la vie de ces pauvres cruches, j'ai soupiré plus d'une fois par tant de conneries et bêtises Alors, vous lectrices, qui êtes des working mum, avez vous lu ce livre? Est-ce vraiment ça votre vie? J'espère bien que non pour vous!

La chose qui m'a le plus agacé ce sont ces histoires de sexe, comme si toute leur vie tournait autour de cela... Moi je pige pas... A peine larguée, après tant d'années de vie commune, notre seule préoccupation ça serait de retrouver un bon amant d'un soir ou voire plus? Et ça chouine car Monsieur son mari n'a pas voulu coucher avec elle un soir où il s'était tapé de nombreuses heures de route... C'est la Mathilde qui m'a le plus énervée... Je n'avais aucune pitié pour elle.Non mais vraiment, je ne sais pas, mais ... voilà quoi!

Alors comme je suis maso, j'ai voulu lire le second tome où on revit l'histoire, mais du côté des hommes. Il n'y a pas de gros copié collé, ni de redites... Donc ce n'est pas "chiant à lire" de ce côté là, mais les hommes ne sont pas mieux que les femmes... Il y en a pas un pour rattraper l'autre... J'ai eu du mal à prendre du recul... Non mais sans blague, les mecs bien ça existe? Ou alors le mien c'est un extraterrestre... Un coup à te faire douter sur ton couple.  Il n'est pas parfait, il va fêter ses 40 ans, mais je l'imagine loin de ces types! Il n'aurait pas apprécié ce tableau des hommes modernes comme je n'ai pas apprécié celui des femmes.

 

Je suis donc mitigée avec cette lecture... Ce qui est encore plus illogique, c'est qu'il y a une suite, un dernier tome et qu'en fait, je crois que je vais le lire... L'auteure arrive au moins à éveiller une petite curiosité, j'ai envie de savoir si ces grognasses seront enfin satisfaites de leur vie! Histoire de me rassurer et de ne pas me sentir exclue des soit disant femmes modernes...

Vous vous arrachez vraiment les cheveux avec vos mômes en rentrant du travail?  Vous faites tout pour faire vos sorties entre copines pour aller raconter des choses horribles sur vos gosses et vos hommes?

 

Alors si vous avez lu ce livre et que vous êtes dans cette catégorie de femme de la quarantaine approchant, avec mari, travail et enfants.... Qu'avez vous pensé de ce tableau? Rassurez-moi ou pas. Même concernant ces messieurs... Les vôtres sont aussi cons et le cerveau dans la brayette?

Sur quatre couples, l'auteure aurait pu au moins en mettre un "normal"... Car du coup elle fait passer le message que c'est inévitable partout! C'est ainsi que je l'ai pris de toute manière!

 

Ma note: 3/10

 

Ps: Une chose qui m'a super agacé aussi c'est le manque de cadre dans les dialogues... Bien souvent je ne savais plus qui parlait ou alors c'était très mal amené, je ne savais plus si j'étais dans le dialogue ou dans la narration. Rien n'était coupé correctement, c'était fatiguant.

 

PPS: Et j'ai aussi pas du tout aimé la manière dont elle voyait les mères au foyer: on ne soiffe pas, on porte des joggings et quand on a ramené les petits à l'école, on retourne se coucher en rentrant! Non mais elle est sérieuse... Et si c'est de l'humour, moi ça me fait pas rire du tout!

Commenter cet article

silvia 20/03/2017 14:47

Coucou,

je n'ai pas lu les livres donc je ne peux du tout juger!
Pour ma part, j'apprécie de voir des copines et de faire des sortis sans mari et sans enfant, je ne m'en cache pas j'avoue! mais pour autant, je ne couche pas à droite ni à gauche! on rigole entre copines, parfois on dit un peu de mal de nos hommes mais tout en restant quand même "gentilles" je pense, mais ça fait du bien de parfois se lâcher un peu!
Je te fais de grosses bises

silvia

Petite ombre 21/03/2017 09:37

Si un jour tu lis le livre, fais moi part de ton impression car pour moi l'auteur a donné une mauvaise image des femmes qui travaillent, du moins c'est l'effet que ça m'a fait. On peut rire entre copines, en effet, moi ça m'arrive aussi mais pas pour me plaindre de ma vie, comme j'ai l'impression que faisaient les personnages. A bientôt

Lila 19/03/2017 20:05

Salut
J'ai effectivement lu ces livres et avec beaucoup d'attention ton article
Je pense effectivement que ton jugement est faussé par ta vision de femme au foyer... tu ne peux pas adhérer car tu ne sais pas ce que c'est que de devoir gérer de front sa vie professionnelle avec toutes les contraintes que Ça implique, en même temps que sa vie de mère et d'épouse ... alors certes, c'est tres caricaturé, mais on pourrait le faire de la même façon pour toutes ces femmes qui restent à la maison et qui n'ont d'autre sphère que leur petit foyer...
Imagine toi 2 minutes à devoir travailler dès 8h du matin et rentrer chez toi à 19h... je pense que tu serais plus clemente envers toutes ces femmes qui se débattent avec leur quotidien pas facile ... dans lequel il faut faire les courses le ménage surveiller l'éducation des enfants le bien être du foyer , tout cela dans une journée amputée par 8h de travail...

Je remarque aussi en te lisant à quel point ta sphère amicale est pauvre et donc je ne vois pas comment tu peux comprendre à quel point les moments entre copines sont infiniment précieux puisque tu n'y goûtes pas

Je pense que tu es une bonne maman mais que tu n'as que Ça... pour la majorité des femmes d'aujourd'hui ce n'est pas suffisant
Es-tu frustrée , je le pense ...
Ton univers est assez étriqué et ton ouverture d'esprit l'est tout autant au vu de tes critiques souvent récurrentes sur les autres femmes

Tu devrais travailler sur la bienveillance car tu en manques cruellement

Petite ombre 20/03/2017 14:22

Ps: Et bien au contraire, c'est le roman et ce qu'il a dégagé que je n'ai pas apprécié, l'image qu'il renvoie des femmes qui travaillent... Et je précise que pour moi c'est une mauvaise image et que pour moi je ne vous voyais pas ainsi et c'est pour cela que je n'ai pas apprécier: tout le monde couche à droite à gauche pour ne pas vouloir vieillir et se dire que même étant maman on peut encore se la jouer.... Il est là le problème que je pointais du doigt et si vous faites cela mesdames alors oui là je manque de bienveillance, que vous travaillez ou non.
Je pense qu'il y a une certaine incompréhension

Petite ombre 20/03/2017 14:13

La bienveillance... Elle va dans les deux sens...
Et moi ce qui me dérangeait beaucoup c'était, comme je l'ai dit, ces histoires de fesses....
Je ne remets pas du tout en cause ce dont tu parles dans ton premier paragraphe... D'ailleurs chapeau aux mamans qui travaillent et gèrent la maison et enfant en rentrant. Ce n'est pas cela que je dénigre, tu as du mal lire entre les lignes (je me suis relue d'ailleurs, et je ne vois pas où tu as eu cette impression)...