Histoire de camping

Publié le par Petite ombre

Ah les vacances... Le sujet du moment, en long et en large... 

Je n'ai jamais aimé aborder ce sujet car tout le monde n'a pas le privilège de partir, et jusqu'à l'an dernier, où c'était mon premier voyage de vacances ( à 30 ans, comme quoi ...) c'était donc mon cas.

Croyez-moi, ça devient difficile d'assister à des conversations où tout le monde parle de l'endroit où il a été, ce qu'ils ont vu ou fait... Blabla... Je me sentais bien seule et surtout, je vais le dire avec dureté mais franchise, je me sentais conne....Genre j'étais une extraterrestre parmi ces chanceux voyageurs.

Maintenant que je peux entrer dans la danse de ces conversations, je reste discrète, en souvenir de mes états d'âme, si je sais que quelqu'un dans l'assistance ne connait pas cette chance...

Bref, là n'est pas le sujet où je voulais venir...

Bien souvent, quand on parle vacances d'été, les gens parlent du camping où ils vont aller....

Le camping.... Voilà le sujet que je voulais aborder aujourd'hui.

Ce mot m'hérisse au plus haut point...

Je n'aime pas le camping, je déteste cela et pour moi ce ne sont pas des vacances comme je voudrais en passer.... Chacun son point de vue, je ne critique absolument pas les personnes qui aiment le camping, ne vous méprenez pas... Sauf que pour moi c'est pas possible, le camping et moi ça fait deux, que dis-je ça fait 10... Le camping ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout ma tasse de thé !!!

Je vous parle du vrai camping..Le vrai et pur... Celui où tu dors dans une tente, où tu cuisines sur un réchaud dehors et où tu dois te balader avec ton papier toilette pour aller te soulager là où Pierre Paul et Jacques le font aussi, sans parler de la douche....

Le camping en caravane ou en mobil home, ça ne rentre pas dans le même critère, c'est quelques crans au dessus, et ça me rebute moins. Quoique la caravane, ça reste un peu du bricolage aussi dans un espace très restreint à moins d'en avoir une très grande...

Mais revenons à nos moutons, je m'égare encore trop loin.

Je suis donc on ne peut plus réticente à des vacances sous une tente !!!!! Même en me payant, je ne sais pas si je ferais un petit effort...

Pourquoi tant de négatif de ma part?

A cause de deux pitoyables expériences.

Quand j'étais aux prémices de ma jeunesse (bah oui, je suis pas encore vieille donc je peux pas dire dans ma jeunesse tout court, lol) j'étais animatrice pour enfants.

Je travaillais donc souvent pendant les vacances scolaires dans les centres aérés (ou de loisirs ou de vacances selon vos préférences) avec des enfants... L'été c'était le gros truc qui durait donc un peu plus longtemps que deux simples semaines....

La première année où j'ai débuté, je suis tombée en plein dans la période estivale. Et dans le programme, il y avait deux ou trois jours de camping. On allait pas bien loin, sinon après on parle de colonies de vacances, on était à une ou deux villes plus loin de la nôtre. Mais les enfants pouvaient au moins se targuer à la rentrée de dire qu'ils avaient fait du camping.

C'était une grande première pour moi pour le camping.J'ai découvert le truc en même temps que certains gosses. Je m'occupais des grands (10-13 ans).

On s'est retrouvé dans un centre équestre. En plus de camper, on allait faire des virées à cheval. Sur le papier ça avait l'air très enthousiasmant !!!!

Sauf que cette année là, le temps était affreux. Mais le directeur n'a rien voulu savoir et n'a rien annulé... Malgré la pluie torrentielle qui tombait depuis des jours et qui était encore prévu sur plusieurs autres jours, nous sommes allés camper.

Planter votre tente dans de la boue, ça le fait moyen.... Avoir toutes vos affaires trempées à peine une heure après votre arrivée, ça le fait moyen aussi (oui car le temps de monter la tente, vos affaires ne sont pas à l'abri, le bus nous a déposé et repris la fuite très vite)...  ,Une fois montée, il fallait tenir à trois ou quatre, serrés comme des sardines dans la tente (car c'était pas de la tente de luxe où tu tiens debout). Préparer à manger sous la pluie et manger accroupis sous un abri de fortune, ça le fait moyen aussi.

J'avais froid, j'étais sale, ce n'était que le début.

Les escapades à cheval ont fini de m'achever. Nous faire monter une colline dans la boue jusqu'aux genoux, ça m'a pas franchement fait plaisir, en recevant des giclées à chaque pas du cheval qui était devant moi... Car en fait, il n'y avait pas assez de chevaux pour tout le monde, donc on faisait une partie du chemin sur le cheval et l'autre à côté en ayant laissé sa place à un camarade. Sauf que pour ma pomme, bah moi j'avais pas de binôme, donc pas de cheval du tout et j'ai tout fait à pied...

J'ai détruit mes baskets et mes pantalons... J'ai eu les pieds trempés pendant trois jours et la boue qui sèche, c'est pas des plus agréables non plus. Je n'ai pas su fermé l'oeil de la nuit, la tente bougeait trop sous le vent et la pluie, les gosses étaient chiants et fatigués, ils râlaient (et franchement, pour le coup je les comprenais à 100 %). Le terrain était en dent de scie, je me suis démolie le dos à essayer de trouver une bonne position pour dormir.... Les cailloux remontaient avec la pluie ...

On était près d'une route à fort passage et donc le bruit des camions et des voitures n'aidaient pas à trouver le sommeil non plus sans parler des bruits indéfinis de la nuit dans un endroit inconnu.

Les douches étaient ... euh.... c'étaient des douches? Sans parler des toilettes... C'était une horreur...

Je suis rentrée épuisée, sale et avec une image plus que négative du camping...

Les conditions n'étaient pas réunies...

L'année d'après, le centre où je travaillais, a remis ça en place... Imaginez comme j'étais motivée...

Heureusement, cette fois-ci le temps était sec et ensoleillé, et nous étions dans un autre camping près de la mer.

J'avoue que c'était plus accueillant et propre! Mais cela ne m'a pas réconcilier avec le camping...

Vraiment... Dormir sous une tente, je n'aime pas. Attendre ton tour pour aller aux toilettes ou sous la douche après je ne sais combien de personnes, ça ne me plaît pas non plus... Je ne suis pas maniaque, mais je n'aime pas passer après des gens que je ne connais pas, sans que cela soit nettoyé correctement avant. Et dites moi comment ressortir avec vos affaires sèches, car moi j'ai pas trouvé, malgré tous mes efforts.

Manger dehors matin, midi et soir, sur une table et des chaises de fortune.... Un jour ça va, deux ça commence à me gonfler... Je ne parle pas du moment de préparer à manger, surtout pour une quarantaine de gosses.... (Je vous rassure, j'étais pas seule, les collègues étaient là aussi). Et puis, disons le, c'est assez limité pour les plats, on ne peut pas mijoter de bons trucs, et manger quasi la même chose tout le long, bah voilà quoi... Et je n'aime pas bricoler pour faire des choses quotidiennes si simples à la maison...

Suis-je une princesse?

Peut-être... J'ai besoin d'un certain confort, et le minimum n'ai pas possible avec le vrai camping...

De plus, je me sens étouffée dans la tente, je n'arrive pas à fermer l'oeil....

 

Bref, si c'est pour partir en vacances sous une tente, c'est sans moi...

Aurais-je une autre opinion si ma première expérience c'était mieux déroulé? Peut-être, car j'avoue que quand j'entends "camping" ce sont mes pieds et la tente dans la boue qui me viennent automatiquement en mémoire en tout premier. Ma seconde expérience a été un peu meilleure mais n'a pas suffit à me faire changer d'avis. Je suis restée butée.... Même sans pluie, je n'aime pas camper. Même sans gamins à surveiller, je n'aime pas camper.

Je n'aime pas non plus la promiscuité avec tous les autres campeurs...  C'est le concept en lui même qui ne me convient pas.

Et vous le vrai camping?

D'ailleurs, connaissant mon expérience et mon opinion négative, mon mari réserve nos vacances dans un gîte...

 

Commenter cet article

Melle Bulle 16/07/2017 11:23

J'ai dormi une seule fois dans une tente, pour le baptême du petit frère d'une copine ... en fait je n'ai PAS dormi, impossible de fermer l'oeil ! Le camping, ce n'est pas pour moi ! Tout comme toi, partager les mêmes toilettes et douches, non merci ... surtout que j'ai tendance à me lever la nuit pour aller aux toilettes ... Et puis, j'aime pas trop l'ambiance camping ... je préfère largement louer un petit pied à terre et vivre à mon rythme pendant les vacances !

Petite ombre 17/07/2017 10:00

On a donc un point commun!!!!!!! Voilà pourquoi en vacances on loue un gîte!

Maristochat 15/07/2017 16:10

bon.. moi j'adore le camping, le vrai... Je comprends totalement tes arguments.
Surtout que j'ai été animatrice et comme toi, j'ai fait du camping avec les petits et j'ai trouvé ça horrible. Ce n'est clairement pas adapté pour si peu d'adultes avec des enfants...
J'ai eu la chance de partir énormément petite (et clairement je ne m'en rendais pas compte du tout) et maintenant que je suis adulte et que l'on ne peut pas toujours se permettre de partir, je savoure et je suis heureuse que ce soit une joie pour les enfants (pas comme nous qui étions des enfants gâtés et blasés).
Bref, de tout ce que j'ai testé, c'est en camping que je me repose le plus.
Pas de ménage, pas de nettoyage. Les enfants jouent librement, je me repose un maximum.. Et c'est assez économique !
Mais s'il fait moche, si le camping n'est pas bien géré et si les voisins sont bruyants, cela peut vite se transformer en cauchemar...

Petite ombre 17/07/2017 10:03

moi je n'arrive pas du tout à me reposer en camping

Bébé est arrivé ! 15/07/2017 11:52

Comme je te comprends. Moi aussi, je suis allergique au camping, enfin celui que tu décris car en version mobilhome, je pense que ça pourrait me convenir. J'y pense de plus en plus car ma fille grandissant, il est possible que d'ici quelques années, ce soit LA solution pour qu'elle passe de chouettes vacances distrayantes et animées !

Petite ombre 17/07/2017 10:05

Nous partons en vacances en louant un gîte. Cela me convient. Nous avons notre tranquillité, pas entouré par de nombreuses personnes. Certes il n'y a pas d'animations mais nous allons découvrir les choses ailleurs. Par contre, comme toi, le mobilhome me conviendrait sans doute largement mieux que la tente!!