Flash Back: une soirée infirmière

Publié le par Petite ombre

Après avoir obtenu mon Bac Littéraire, je me suis dirigée vers la Fac...

Mes plus belles années et de jolis souvenirs.

J'avais une chouette bande de copines et j'ai fait d'autres rencontres amicales qui ont agrandi la bande.

J'aimais beaucoup aller en cours, on se marrait pas mal et on adorait se retrouver. C'est la période aussi où l'on sortait beaucoup. Ayant pratiquement toutes notre permis, nous n'en étions encore que plus libres.

Récemment, je me suis souvenue d'une soirée un peu spéciale que j'avais un peu oublié car elle sort littéralement de nos soirées habituelles de l'époque.

Je ne sais plus comment ni pourquoi, mais un samedi soir, nous nous sommes retrouvées à une soirée infirmière, alors que nous étions étudiante en Lettres Modernes.

Je me rappelle simplement que l'une de mes nouvelles amies avait gardé contact avec des potes du Lycée, dont une fille, qui portait le même prénom que moi, et qui s'était dirigée vers des études en école d'infirmière. Je sais que c'était un sacré numéro cette fille. Je ne la détestais pas, mais je n'aimais pas trop qui elle était. Elle me donnait l'image de la blondasse (désolée pour les blondes, je n'ai rien contre vous) qui couchait à droite et à gauche, qui fumait à outrance et qui aimait trouver n'importe quel prétexte pour se bourrer la tronche...  Bref... Je pense que c'est elle qui avait du rencarder notre amie en commun qui nous avait donc amené à cette fête. C'est même là que j'ai découvert qu'il y avait une salle qu'on pouvait louer au dessus de la piscine que je fréquentais depuis des années...

Nous, la bande de Littéraire, nous nous sommes donc incrustées à une fête privée avec des gens qu'on ne connaissait absolument pas et qui n'était même pas de notre Fac. Ce n'était pas notre genre, mais notre amie voulait vraiment y aller, même si ce n'était qu'une petite demie heure, histoire de faire coucou à l'élève infirmière qu'elle côtoyait.

Je ne me rappelle pas la soirée dans son ensemble, et pourtant je n'ai bu aucun verre d'alcool,mais je me souviens que ce fût l'une des soirées où je me suis le plus amusée car au final nous y sommes restés beaucoup plus longtemps que prévu !

L'ambiance était géniale... On faisait abstraction de ceux qui sortaient vomir, trop ivres pour faire la fête (loin de notre tripe à nous), et on s'était laissé entraîner par les autres, très chaleureux... On a dansé toute la nuit, et on a beaucoup rit! On se retrouvait dans des danses à sauter et s'amuser avec des inconnus aussi à l'aise que si nous les connaissions depuis longtemps.On venait nous chercher pour participer à la fête, et c'était si chaleureux qu'on s'est laissé porter et on a aimé ça! Aujourd'hui encore je suis surprise d'avoir su autant m'amuser et danser dans un endroit inconnu avec une foule de personnes toutes aussi inconnues, et surtout aussi vite !!! C'est un très joli flash back !!!

J'en ai eu le sourire tout en écrivant cet article!  Et toi, tu t'es déjà retrouvé à une soirée où tu voulais pas aller car ce n'était pas le genre de soirée que tu fréquentais ou tout simplement parcequ'à la base tu ne devais pas y être et qu'au final, tu t'es amusé comme jamais ????

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
De mon côté, les années fac sont certainement pas mes meilleures années ... je préfère largement ma vie de maintenant. Je me rappelle pourtant d'une soirée, très particulière pour moi, dans une boîte de nuit "branchée" ... <br /> Une chose est sûre, j'ai très envie de refaire la fête (on vient de la faire pour les 60 ans de mon beau-père) ... ej regrette juste que mon mari n'aime pas du tout danser :(
Répondre
P
Plus j'avance dans l'âge et plus j'ai envie de faire la fête .... Passer une soirée bien entourée, bien manger et pouvoir se défouler en dansant.... Alors que plus jeune, ça me tenter pas plus que ça...