La troisième échographie et le varus equin

Publié le par Petite ombre

Je suis dans la dernière partie de ma grossesse et il y a quelques jours était venu le temps de la troisième échographie.

Je stressais un peu car c'est là que j'allais savoir si mon petit bébé s'était bien mis en position car au dernier examen, soit un mois plus tôt, il était en siège et je n'avais pas l'impression de l'avoir senti se retourner....

C'est mon obstétricien qui, après la visite mensuelle, a réalisé l"échographie, comme il l'a toujours fait lors de mes deux précédentes grossesses. Mon mari était présent.

J'ai retenu mon souffle quand il a posé la sonde sur le bas de mon ventre et très vite j'ai relâché l'air car nous avions une jolie vue du cerveau de mon enfant, ce qui signifiait qu'il avait basculé et était donc en position céphalique (tête en bas, prêt pour le jour J). C'était donc une bonne nouvelle, en espérant qu'il n'ai pas l'envie de se retourner encore une fois car il bouge beaucoup ce bébé (mais pour le plus grand plaisir de maman et papa qui aiment le voir et le sentir bouger).

C'est avec le sourire qu'on regardait l'écran où parfois on ne comprenait pas trop ce que l'on voyait, mais ravis quand on apercevait sa petite bouche et son petit nez. ou même sa petite main qu'il s'amusait à ouvrir et fermer.

Le médecin a bien regardé tous les organes de bébé et tout ce qu'il devait regarder pour cette troisième échographie, il faisait quelques commentaires, quand il ne restait pas concentré sur le report des mesures qu'il prenait.

Et puis, il a posé une question: "à la seconde écho on vous a parlé du pied droit de bébé?".

En chœur avec mon mari nous avons répondu "non".

Un silence un peu long a suivi... J'ai fini par demander: "pourquoi cette question?".

Le médecin m'a demandé quelques secondes afin de mieux regarder son écran.... puis il annonce un peu doucement qu'il pense déceler un petit varus equin sur le pied droit de mon bébé et qu'il trouve bizarre que cela n'a pas été vu à la seconde écho... Il me montre alors mon propre pied pour essayer de nous expliquer, mais j'avais percuté... Il ne voulait pas utiliser le terme de "pied bot". Je lui ai donc demandé si c'était bien de cela qu'il parlait et il a hoché la tête.

L'échographie a donc pris un gros coup de froid d'un coup. Mon mari était un peu perdu car bien qu'il ait déjà entendu ce terme il ne visualisait pas ce que ça représentait... Mais moi j'avais l'image de la petite fille d'une ancienne collègue à moi qui était née avec deux pieds bots, et je me souviens de la détresse de ma collègue et de tout le parcours qui les attendait ensuite. Mon obstétricien s'est voulu rassurant en disant qu'en soit ce n''était pas si grave et que dès la naissance mon bébé serait pris en charge pour remédier à cette petite malformation, mais qu'en aucun cas sa vie n'était en danger. Mais moi je revoyais sans cesse la galère et le désarroi de mon ancienne collègue, je savais ce qui nous attendrait et ce n'est malheureusement pas comme cela qu'on imagine le début de la vie de notre enfant, entre opération, rééducation, plâtre, atèle....

Cependant je sentais que le médecin était un peu ennuyé, et j'avais raison... il a essayé de faire bouger mon bébé, mais ma petite tête de mule ne voulait rien savoir. Il m'a demandé si je sentais son pied, j'ai répondu par l'affirmative en disant qu'il mettait souvent ses pieds sur mon côté droit et qu'il appuyait régulièrement ce qui pouvait parfois bien me gêner ou même me faire mal. Le médecin a alors déclaré qu'il avait un doute car si bébé appuyait sur ma paroi utérine, il ne positionnait donc pas bien son pied et il voulait bien le voir pour être sûr de voir le mauvais angle que prenait un pied bot. Bébé a finit par bouger mais a caché ses pieds sous les fesses... Le médecin n'a pas voulu insister. Il a donc fait part de sa réserve, quand il est sûr il le dit, mais là il avait vraiment un petit doute.... Il m'annonce alors qu'il veut m'adresser à une spécialiste pour en avoir le cœur bien net. C'est lui qui faisait les démarches pour m'obtenir un rendez-vous, je devais simplement attendre l'appel de l’hôpital où se trouvait cette autre médecin....

L'attente fût atroce....  Six jours avant d'avoir cet appel... J'étais d'ailleurs à deux doigts de rappeler mon obstétricien pour demander si c'était normal que je n'avais toujours pas été contacté malgré le fait qu'il m'avait prévenu qu'il faudrait quelques petits jours d'attente.

Pendant tout ce temps, mon mari et moi n'étions pas au top... L'épée de Damoclès était un peu au dessus de nous,on croisait très fort les doigts pour que cette nouvelle écho ne soit pas aussi pessimiste... D'autant plus qu'à cela, le médecin avait aussi insisté sur le fait que bébé n'était pas très grand et qu'il était dans la limite des courbes de la normalité... Mais c'était surtout ce pied droit qui nous contrariait beaucoup, "petit bébé" était un terme qu'on avait utilisé pour mes aînés qui au final, même s'ils faisaient 48 cm à la naissance, ont ensuite poussé comme des champignons et sont même plus grands que certains de leurs camarades du même âge aujourd'hui.

J'ai eu des reflux de dingue jusque la veille de l'examen complémentaire. Nous n'avions parlé à personne ce petit tracas, nous avions une chance d'avoir été alarmé pour rien,et donc on voulait attendre le résultat final.

J'ai poireauté une heure et demie dans une salle d'attente peu accueillante et où l'on voyait les patientes ressortir en séchant ou retenant des larmes  du cabinet d'échographie.... Je priais pour ne pas faire partie du lot même si on s'était un peu préparé à l'idée que bébé avait cette petite malformation. On se rassurait en se disant qu'au moins ce n'était pas vital et que certes il devrait subir des galères mais que ça se soignait bien de nos jours. J'avais mal au dos sur les sièges d'attente pas du tout adaptés à la clientèle féminine enceinte... Même mon mari ne savait pas comment se mettre... Et puis notre tour est arrivé, la pression avait bien eu le temps de monter.

L'échographiste était aussi une obstétricienne et elle a repris tous les détails de ma grossesse depuis le début,elle a posé beaucoup de questions sur mes autres grossesses et sur notre famille et ses antécédents. Le seul détail que nous puissions fournir c'était que le père de mon mari était un homme assez petit (1m54) mais que cela n'avait pas empêché mon mari de faire 1m78.En tout cas pas de pied bot décelé dans notre entourage.

 

L'échographie fut longue et minutieuse, elle nous avait prévenue qu'elle regarderait ses pieds mais aussi toutes les autres parties de son corps pour ne pas passer à côté d'autre chose non plus. Elle a prévenu qu'elle pouvait rester silencieuse plusieurs minutes mais que ce n'était pas forcément mauvais signe,qu'elle devait simplement se concentrer un maximum et qu'on devait donc aussi garder le silence. Elle faisait des commentaires mais disait que de toute manière à la fin de l'examen elle nous ferait un compte rendu oral bien détaillé pour tout nous expliquer. Nous avons du fermer les yeux quand elle passait vers le postérieur de bébé car nous ne voulons toujours pas connaître le sexe et nous avons bien fait de lui préciser car elle aurait aussi fait un bilan oral et écrit de ce qu'elle voyait du sexe de bébé, elle devait vraiment tout détaillé.

En plus d'être longue, l'écho fût douloureuse pour moi. J'ai serré la main de mon mari un peu trop fort plus d'une fois tant elle appuyait sur mon mon ventre avec la sonde et parfois en même temps avec son autre main pour faire bouger bébé, qui encore une fois ne voulait pas coopérer. Mais je me taisais et j'encaissais la douleur, il fallait bien savoir. L'examen a duré presque une heure...A la fin mon ventre était tout rouge.

Puis on s'est assis. Selon elle, bébé  aurait ses deux pieds bien positionnés, elle ne parlerait pas de pied bot mais émet une réserve aussi, elle ne peut l'assurer à 100%, elle se garde une petite marge d'erreur et seul le jour de la naissance pourra effacer le minimum de doute, mais elle s'est voulu plus ou moins rassurante. (on a appris d'ailleurs que passé un certain terme dans la grossesse et les échos sont plus difficile à réaliser et interpréter)Le doute s'est réduit. Elle a seulement insisté sur l'os long de son bras qui est à peine dans la courbe des mensurations normales, mais sans pour autant que cela soit un gros problème, le grand père paternel étant petit, mon mari avait donc fait à son tout un petit bébé.. Mes deux aînés étaient catalogués aussi de petits mais on avait pas autant insisté là dessus...

Donc au final, mon bébé se porte bien, le pied bot n'est qu'un doute un peu balayé, bébé aime juste appuyer avec ses pieds sur mon côté ce qui donne un angle de vue un peu bizarre lors d'une écho. Il sera petit mais il fait un bon poids.

Je ne suis pas ressortie en pleurant comme les autres patientes... Je suis soulagée mais je ne serais sereine à 100% que le jour de la naissance.

Je me souviendrais de la troisième écho comme un choc, comme quoi cela n'arrive pas qu'aux autres. J'ai mieux compris les sentiments de mon ancienne collègue quand on essayait de la consoler en lui disant qu'au final son bébé, certes devrait subir des opérations et de la rééducation, mais qu'il était bien vivant et en pleine santé...On imagine vraiment pas la naissance de son enfant sous le coude des contraintes médicales pour lui, personne ne veut de cela pour son bébé. J'ai une grosse pensée à tous les parents qui le vivent....On y passe surement très près, et ce n'est que quand ça vous tombe dessus qu'on réalise vraiment comme un détail peut tout changer.

Je vis donc mes dernières semaines de grossesse, j'espère aller le plus loin possible car j'aime sentir mon enfant en moi, même si parfois il envoie des coups assez rude. Je veux profiter pleinement de ce cadeau de la nature,je veux être la plus zen possible et ne rester que sur tous les bons côtés, je vis l'expérience de la maternité pour la dernière fois car il est sûr et certain qu'on s'arrêtera à trois enfants, cette grossesse nous ayant fait plusieurs peurs, ce n'est pas de tout repos physique et émotionnel....

Pour vous, une petite photo de mon bidon à 7 mois de grossesse (je n'ai pas beaucoup partagé de cliché avec vous, alors que je ne me lasse pas de voir mon ventre si rond, je trouve que toute grossesse est belle à voir et à montrer):

 

Et vous, avez-vous eu des frayeurs sur certains diagnostics suite à une écho, ou connaissez-vous des parents qui ont du bel et bien faire face à un pied bot?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Encore une fois je t'envoie toutes mes bonnes ondes et je suis sûre que ce bébé sera parfait à la naissance :)
Répondre
P
Lors de chaque visite l'obstétricien refait une écho, et un jour, coup de bol on a bien vu ses deux petits pieds et selon lui, on ne devrait plus s’inquiéter...
S
coucou, ben dis donc quel stress!!!<br /> j'espère que tout se passera bien et que cela restera une mauvaise surprise de l'échographie du 3ème trimestre!<br /> très joli bidou!<br /> bisous<br /> silvia
Répondre
P
On espère aussi, même si l'échographie de contrôle nous a tout de même un peu rassuré.... Mais ce n'est qu'à la naissance qu'on pourra parler de mauvais souvenir.
A
Coucou !<br /> Je te souhaite de tout cœur que ton bébé naisse sans ce soucis. J'imagine combien cela a dû être stressant et pénible à vivre... Bien du courage à toi pour la fin !<br /> Bisous !
Répondre
P
Merci !!!