Le lien bébé in utéro et mes aînés

Publié le par Petite ombre

Mes enfants, mes grands comme j'aime à les appeler maintenant, vont bientôt prendre un nouveau grade, notamment ma cadette qui jusqu'ici était la petite dernière.

Mon fils aura 8 ans dans même pas quelques semaines et ma fille a 6 ans depuis quelques mois.

Nous nous sommes posés la question de la différence d'âge entre nos aînés et un éventuel petit dernier, alors que je n'étais pas encore enceinte et pas du tout dans l'optique précis de nous relancer. Cela nous faisait un peu peur d'avoir trop d'écart....

Et puis bébé a décidé de venir tout seul, mettant fin à nos questionnements.

Certains me disent qu'il y aura un grand écart avec ce petit dernier.

Oui et non.

J'ai eu mes deux premiers enfants assez rapprochés, j'apprenais ma seconde grossesse le jour même du premier anniversaire de mon fils. On a pas eu le temps de souffler et d'oublier les gestes avec un bébé. C'était sportif, deux enfants en bas âge, mais avec le recul, ce n'était pas si mal que cela non plus. Il est vrai qu'il fallait tout en double, un peu comme des jumeaux (d'ailleurs souvent on me demande s'ils le sont, tant la ressemblance physique est frappante), mais ils se sont suivis dans leur autonomie. Ma fille, un brin plus débrouillarde que son frère. Bref, quand il y avait plus de couches, il y en avait plus... Plus de biberons.... Vous me suiviez?

Ils ont appris les choses en même temps et même si je n'ai pas eu le temps de souffler entre deux grossesses, même si j'ai été un peu frustrée, de ce fait de surement rater (dans le sens pas assez profiter, surtout à une période où notre relation devenait fusionnel) des choses avec mon fils ou lors de ma seconde grossesse, occupée par un autre nouveau-né ou fatiguée par mon état de femme enceinte, je trouve que le destin a bien fait les choses ainsi (car la seconde grossesse était envisagée mais on voulait attendre les deux ans de notre fils, la nature en a décidé autrement).

Aujourd'hui, j'ai oublié les craintes que je pouvais avoir de refaire un petit dernier et donc de l'écart d'âge avec son frère et sa sœur aînés.

Encore une fois, le destin a bien frappé et fait les choses. Je trouve que mes enfants ont l'âge idéal. Ils sont assez grands pour comprendre ce qui se passe, et vivre l’événement avec nous. A l'époque de ma seconde grossesse, mon fils d'un an, n'en a bien sûr gardé aucun souvenir, et vivait sa petite vie sans comprendre.

Alors qu'à une période ils étaient catégoriques (bien avant que je ne tombe enceinte), pas de nouveau bébé à la maison, peu à peu ils ont changé d'avis, et au final sont totalement ravis. Ils ont pris l'annonce de ma grossesse avec force de cris de joie, ils l'avaient senti et compris bien avant qu'on ne confirme leurs doutes (j'ai bien été malade aussi, et ça je pouvais pas leur cacher).

Ils ont été adorables avec leur pauvre maman, et ont pris soin de moi autant qu'un enfant peut le faire à leur âge quand j'étais vraiment fort malade au début. Ils posent beaucoup de questions et nous leur répondons franchement sans rien cacher mais avec des mots pour des enfants. C'est surtout ma file qui se questionne énormément (comment il fait pour manger le bébé dans ton ventre, est-ce que ça fait mal un bébé qui bouge, est-ce qu'il est déjà tout fini, pourquoi il est dans l'eau, est-ce qu'il m'entend, pourquoi tu n'as plus le droit de manger ça maman, pourquoi tu dois faire des prises de sang.... ) Ils ont été très contents d'assister à la seconde échographie, ils ont pu bien réalisé qu'il y avait bel et bien un petit frère ou une petite sœur dans le bidon de maman et le fait de voir son visage en 3d les a beaucoup émus. Ils étaient fiers de montrer les clichés à notre entourage!

Ils ont compris que je devais me ménager et que très vite je ne pouvais plus faire tout ce que je voulais et surtout que j'avais besoin de repos. Très naturellement ils ont fait des choses pour moi, pour m'aider, pour me soulager. Il suffit que je fasse tomber quelque chose à terre, je n'ai même pas le temps de dire ouf, qu'ils se précipitent pour le ramasser en criant "maman, laisses! C'est moi qui me baisse!" Mon fils me rouspecte s'il juge que je porte des choses trop lourdes... Ils ont pris à cœur d'être un soutien pour leur maman. Mais je vous rassure, ils ont aussi continué à être des enfants et me rendre chèvre.

Ils ont vu mon ventre grossir peu à peu,cela les a toujours étonnés et fascinés. Ils ont vu le changement s'opérer.Aujourd'hui il hallucine devant mon ventre "gigansisme", selon mon fils. Très rapidement ils ont voulu un contact avec ce bébé. J'ai souvent leurs petites mains, posées sur mon bidon, et je ne compte plus les bisous.

Quand ils ont senti bébé pour la première fois, ils ont été très surpris mais supers contents. Ils ont commencé à instaurer des jeux avec le bébé,très réceptif de son côté, encore plus depuis qu'il entend.

Ma fille est beaucoup plus demandeuse et patiente que mon fils. Elle peut rester de longs moments à observer mon ventre et à guetter un mouvement. Dernièrement elle a été prise à son propre jeu... Je lui disais souvent que je pouvais sentir le petit pied de bébé; Et une fois, je lui ai montré à peu près ou je le sentais, elle est venue mettre deux doigts pile poil dessus. Bébé a réagit immédiatement en la poussant (il aime pas qu'on touche ses pieds). Ma fille a fait un bond en arrière. Elle a clairement vu la forme du pied et surtout l'a bien senti sur le bout de ses doigts. Mon mari a eu le coup aussi, c'est vrai que c'est impressionnant.

Les enfants aiment lire des histoires à bébé, qui réagit beaucoup quand ça parle de sorcière!!! Ma fille aime à dire alors qu'il naîtra le 31 octobre pour Halloween. Elle lui pousse aussi la chansonnette, encouragée par les mouvements de danse de bébé.

Quand l'un de mes enfants arrive dans la pièce où je me trouve, je sens immédiatement que bébé vient se mettre du côté où il sent la présence de son aîné. Le soir, ils ne vont pas se coucher sans avoir dit bonne nuit au bébé.

Bref, il y a un vrai lien qui s'est mis en place entre ce petit être in utéro et mes grands. Ils ont vécu ma grossesse avec moi et en garderont des souvenirs je l'espère. Ils disent déjà qu'ils m'aideront quand bébé sera là et me demandent ce qu'ils auront le droit de faire.

Ils nous ont aidé aussi à choisir les petites affaires de bébé, d'ailleurs ce sont eux qui ont choisi ce que bébé portera en premier à sa naissance. Ils ont donné leur avis pour la déco de la chambre et surtout ont donné un bon coup de main à leur papa pendant les travaux. Ils se sont pas mal insvestis. Ils sont déjà fiers avant même d'avoir rencontré notre petit dernier.Ils se chamaillent juste sur le sexe de bébé...

Quoiqu'il en soit, ils aiment déjà ce petit être qui le leur rend bien aussi.

La rencontre se fera bientôt, ils ont hâte. J'espère que ce lien qu'ils ont crée, restera même après la naissance.... 

Je sais en tout cas, que moi je garderais de merveilleux souvenirs de ce lien fraternel durant ma dernière grossesse et que ce contact à travers à mon ventre me manquera

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
hello,<br /> juste un petit mot pour demander des nouvelles... peut être ton bébé est-il né? en tout cas j'espère que tu vas bien?<br /> Des bises<br /> silvia
Répondre
P
Coucou! Eh oui bébé est né voilà déjà deux semaines! C'est rock and roll, peu de temps pour venir ici
M
C'est très émouvant cette relation déjà créée entre tes enfants. Et moi je suis comme ta fille, je vote pour le 31/10 !!! Mouhahahaha même pas peur :p
Répondre
P
Si je vais jusque là, j'aurais vraiment été très loin lol, et je moucherais le nez de tout ceux qui disent qu'un troisième bébé vient toujours beaucoup plus tôt !!!