Cet innconu (la suite)

Publié le par Petite ombre

Il y a un très long moment de cela je partageais avec vous une petite histoire concernant un inconnu que je croisais et qui me faisait penser à un garçon dont j'avais été follement amoureuse au collège... Pour ceux qui aurait raté ce premier billet, je vous invite à le lire ici ou même à le relire pour vous rafraichir la mémoire....

Pendant un assez grand laps de temps, je n'ai plus revu cet homme... Sauf une fois, au début de ma grossesse à une petite fête de quartier où j'ai pu bien le dévisager et en concluant que c'était quelqu'un d'autre et non pas ce garçon de mon adolescence... Il était là avec ses jumeaux dans une poussette tenu par une fille que j'ai supposé être la maman. Je n'ai pas trop osé insister, dévisager deux personnes c'est deux fois plus mal poli... Mais de ce que j'en avais vu j"étais étonnée car elle ne correspondait pas du tout aux critères de la femme que j'aurais imaginé aux côtés de cet adolescent... Toujours entouré de jolies filles, là ce n'était pas vraiment le cas sans non plus dire qu'elle était moche hein....Disons qu'elle n'avait absolument pas les artifices des jeunes donzelles de l'époque.... D'où le fait aussi où je me suis dit que cet homme était donc bel et bien un inconnu.

Le temps est passé, et je n'y pensais plus trop puisque je ne le croisais plus. Et puis il y a quelques semaines, de nouveau je l'ai revu, mais cette fois ci près de l'école de mes enfants. Je voulais descendre le trottoir pour m'engager dans l'impasse qui mène à l'une de sorties de l'école,j'étais ma poussette. Un Picasso rouge s'est arrêté pour me laisser passer. Sur le moment j'ai fait non de la tête car il avait commencé à s'engager et il me gênait. Mais l'homme à l'intérieur de la voiture a insisté tout sourire. C'est là que je l'ai alors réellement vu. J'ai fini par continuer mon chemin quand même, nous n'allions pas rester là des heures à nous céder mutuellement le passage. Mais je me suis retournée pour voir où il allait et en fait j'ai découvert qu'il voulait se garer. Drôle d'endroit pour se stationner alors qu'il y a des parkings partout. De nouveau je me suis dit que j'avais du mal voir, en plus il n'avait absolument pas la même voiture que les fois précédentes où je l'avais croisé.

Mais les jours suivants, je l'ai revu...  A pied cette fois-ci et j'ai mieux compris... Il allait à l'école maternelle de l'autre côté de la rue, là où si tu n'arrives pas en avance, tu peux chercher longtemps après une place pour te garer. Apparemment il est souvent à la bourre, il court plus qu'il ne marche. Ses jumeaux vont donc à l'école et je le croise quasiment deux à trois fois par semaine.

Je peux donc mieux l'observer... Et de nouveau ce doute.

Il y a quelques jours, alors qu'il essayait de retenir l'un de ses garçons sur un muret qu'il voulait escalader, je l'ai entendu parler et là j'ai entendu la voix de l'adolescent que je connaissais...  Serait-ce donc bien lui? C'était déroutant... Et à ce même moment, son petit garçon m'a regardé bien en face... Après avoir entendu le son d'une voix que je n'avais pas entendu depuis des années, je revoyais également un visage.... ce petit garçon , avec ses traits de jeunesse, ressemble trait pour trait à son papa quand il était adolescent....  J'ai donc moins de doute quant à cet inconnu...

Parfois j'ai envie de l'aborder quand il croise mon regard, pour lui demander, genre de rien "on se connait non?". J'aurais alors l'occasion d'en avoir le cœur net une bonne fois pour toute! Mais je n'ai pas assez d'audace. Si je ne trouve jamais le courage de le faire, j'ai un plan B... Si ses enfants restent bien scolarisés dans le même secteur que les miens, et si la directrice de maternelle n'a pas changé ses habitudes, en fin d'année scolaire ou début de la rentrée prochaine, je pourrais consulter les listes de classe et chercher le nom de famille. Si j'en vois deux, encore mieux car je sais que je ne me tromperais pas alors, puisqu'il a des jumeaux. Ma curiosité est trop grande!!!

Je vous jure que si c'est lui, je suis vraiment surprise qu'il soit papa et qu'il assume, car c'est toujours lui que je vois. Il n'y a qu'hier que j'ai cru voir la maman... Du moins je pense. Mais elle n'est pas la même que dans mes souvenirs de la fête de quartier, je la trouve mieux.... Ce qui correspondrait un peu mieux d'ailleurs... Elle n'est pas aussi calme que le papa, elle crie et court après les garçons et semble très exaspérée, nerveuse... Je ne la juge pas, je suis maman aussi et je sais que ce n'est pas toujours facile... Les hommes ont tendance à être moins sur les nerfs que nous.

Je me dis aussi qu'au final, cet ado dont j'étais raide dingue amoureuse ne correspond pas du tout à mon type d'homme aujourd'hui... Il n'est plus aussi attirant... Il a perdu ce truc qui faisait son charme.. Il est très sec (ou alors suis-je habituée aux muscles de mon homme?), pas super bien fringué, dans le sens où le style ne lui convient pas, il ne semble pas robuste et protecteur, comme ce que je recherche chez un homme (et que je retrouve chez mon époux). Il a une voix qui surprend, comme si sa voix était resté figée entre celle de l'enfant et celle de l'ado qui mue de la voix pour avoir celle d'un adulte.... En résumé, il ne fait pas homme adulte... Il est resté coincé entre les deux. La faute à la clope, l’alcool et la drogue? Car je sais que ce n'était pas un ange à l'époque...

Au jour d’aujourd’hui je n'ai plus aucun sentiment pour lui, et ne risque pas de retomber sous son charme... Il n'est pas devenu l'homme fait pour moi.... Mais de toute façon, j'ai mon époux, celui qui m'était destiné. Comme quoi les choses sont bien faites au final.

Quoiqu'il en soit, cela reste déroutant, ne plus l'avoir vu pendant des années, devenir une femme pendant ce temps, et le revoir maintenant.... et me dire qu'en fait, non, je ne me verrais plus du tout avec lui. Je me sens beaucoup plus adulte que lui, et pourtant il semble assez bien assurer en tant que papa... Du moins c'est ce qui se dégage quand je le croise... car en plus, les papas sont rares à la sortie de l'école de mes enfants.

Je suis assez troublée pour rêver assez souvent de lui, et des sentiments que j'avais pour lui et de l'histoire que je me suis souvent inventée... Je me réveille un peu perdue avant de me rendre compte que je ne suis plus cette ado amoureuse sans retour... Ce qui est aussi dingue c'est que bien souvent en même temps dans le rêve, il y a cette fille, cette prétendante dont je vous parlais également dans un précédent billet... Mon cerveau mouline drôlement la nuit entre le garçon dont j'étais folle amoureuse et la fille qui aurait tout fait pour avoir mon mari....

 

Affaire à suivre, vais-je enfin connaître son nom?

 

lien source de l'image

 

p: billet écrit en plusieurs fois pour cause de bébé ne voulant pas faire de sieste, excusez la syntaxe si elle n'est pas toujours bonne

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Coucou !<br /> Ça doit faire bizarre de le croiser sans arrêt et de ne pas être 100% sure que ce soit lui...en tout cas, comme tu dis, les choses sont bien faites car finalement tu as rencontré celui qu'il te fallait vraiment !<br /> Bisous<br /> Audrey<br /> https://pausecafeavecaudrey.fr/
Répondre
P
Oui c'est bizarre, voire dérangeant à force car voilà que je rêve de lui la nuit, de quoi rendre mon poux jaloux.... je voudrais en avoir le cœur net une bonne fois pour toute lol... je me surprend à me dépêcher le midi pour essayer de le croiser afin de mieux l’observer... pouah c'est nul ça !! c'est juste que tant que j'aurais ce doute, ça me travaille beaucoup, je veux savoir lol