Ce n'est pas une corvée.

Publié le par Petite ombre

Nous entamons la troisième semaine d'école après la grande reprise. A nouveau il a fallu rependre un rythme plus soutenu que celui des vacances. Se lever le matin est la partie la plus difficile... Les yeux nous piquent encore, c'est dur après deux longs mois de pseudo grasse matinée.Cependant, il était temps de ne plus avoir de journées à se demander ce qu'on allait faire.

Nous reprenons donc chaque matin et chaque midi la route du chemin de l'école. On croise à nouveau les têtes de l'an passé, ceux à qui on peut dire bonjour mais aussi ceux qui peuvent pas te piffer sans que tu saches pourquoi. Il y a pas mal de nouvelles mamans à l'école maternelle, mais je ne fais que passer devant puisque pour le moment je ne suis plus concernée par ce secteur. Je croise à nouveau cet inconnu qui n'en ai plus un... Il court toujours autant, il est toujours à la bourre. Et cette fois je le croise le midi et le soir, waw deux fois par jour !!!

Pour le moment comme c'est la grande sécheresse, nous allons donc à pied jusqu'à l'école, je ne prends la voiture que quand il pleut très fort.  Je fais donc plusieurs fois dans la journée des allers retours. J'amène mes enfants le matin, puis je rentre, je reprends la route au midi pour les amener déjeuner à la maison. Ensuite nous repartons et je reviens à nouveau à la maison. En fin d'après-midi, je prends à nouveau mon bébé avec moi dans sa poussette et nous faisons une dernière fois le chemin d'aller vers l'école où nous revenons ensuite pour la dernière fois un peu plus tranquillement, avec les grands (le timing est moins speed que le midi).

Je fais donc pas mal de marche à pied mais surtout d'aller et retour.

J'ai toujours été un peu surprise quand une maman me dit "pfff nous revoilà avec la corvée d'aller chercher les enfants à l'école", encore plus quand la maman n'y retourne pas le midi car ses enfants mangent à la cantine. C'est utilisation du mot "corvée" qui me choque. Je ne vois pas cela du tout de la même manière. Pour moi c'est même un plaisir de pouvoir avoir la chance d'aller amener et réccupérer mes enfants. Et je dois être encore plus folle car parfois ma fille mange à la cantine selon sa demande mais mon fils aîné, très difficile, préfère manger à la maison et je fais donc la route uniquement pour lui. Quand il arrive qu'ils sont à deux à la cantine, je tourne en rond à l'heure du midi, surtout depuis que bébé est plus grand et plus rapide pour manger.D'ailleurs lui aussi adore ces "promenades scolaires".

Quand je ne suis pas sur ce chemin de l'école c'est que j'ai un rendez-vous ou que vraiment je ne peux pas faire autrement. Parfois quand ma mère est là, elle me dit qu'elle va y aller à ma place, mais j'aime l'accompagner quand même. J'ai toujours aimé faire cette route, même quand je suis fatiguée le matin et que mon aîné a déjà débité un million de mots depuis qu'il est levé et que j'ai pas la tête à l'écouter attentivement. Même quand les enfants se chamaillent ou m'ont fait galérer avant d'enfiler leur manteau. Même quand ils étaient petits et qu'on avançait pas vite, même quand mon grand garçon faisait tout pour ne pas aller à l'école.

Je savoure ces moments car cette route de l'école, un jour, je ne la ferais plus.Pour moi ce n'est absolument pas une corvée, je suis maman au foyer et j'estime que c'est l'un de mes rôles que j'assume totalement sans faire la moue. Avec bébé qui a débarqué dans nos vies, je rallonge un peu cette période où je foulerais encore et encore le même chemin. Je me souviens du temps où c'était moi l'écolière, ma maman ne pouvait pas toujours venir, j'avais la charge de mon petit frère. L'école de mes enfants est située un peu plus en centre ville que ma propre école d'enfance. Jamais je ne pourrais les laisser partir et revenir seuls, mais ça tombe bien, car je les accompagne avec plaisir, et j'appréhende un peu le collège qui arrive à grand pas pour mon aîné... Je le laisse encore me courir dessus quand il franchit la grille, je le laisse encore apprécier comme moi ce moment où on est ensemble, cet instant où il est content de voir sa maman qui l'attendant en souriant.Je peux encore l'accueillir les bras ouverts et lui faire un bisou, alors j'en profite tant qu'il est encore temps.

 

Et chez vous, le chemin de l'école c'est comment? Avec plaisir ou pas? Faites vous autant d'allers retours que moi sans ciller?

Psst, quand ce sont les vacances, ça me manque de ne pas prendre ce chemin....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Quand j'étais en congé parental, je prenais très mal lorsque mon mari/ma mère voulaient prendre les enfants pour les emmener à l'école (alors qu'en plus je me lève plus tôt pour m'occuper de leur réveil/petit déjeuner/toilette...). C'était vraiment un crève-coeur et personne n'a jamais compris pourquoi je m'énervais pour ça.<br /> A présent c'est plus simple de les laisser partir car j'ai aussi un timing à respecter, et puis ils font le chemin tout seul jusqu'à l'école aussi. Quand ils ont cantine le midi, je passe toujours à l'ouverture des grilles pour faire un bisou :) <br /> En revanche, je préfère quand ils sont en vacances; c'est pas tant faire la route pour eux, c'est de courir après le temps qui m'agace. J'aime bien quand on peut être libre de l'organisation de la journée.
Répondre
P
Avant j'aimais bien aussi la période des vacances car on pouvait dormir plus longtemps lol... Mais maintenant je préfère les périodes d'école où là il faut de l'organisation et je préfère car au moins je sais quoi faire de mes journées et comment les cadrer... en vacances au bout d'un moment on tourne en rond, surtout depuis l'arrivée de bébé où il faut éviter de faire du bruit pendant la sieste (il a tellement galérer plus petit pour les siestes que maintenant c'est sacré lol)
A
Tout le monde ne voit pas les choses de la même façon en effet...comme quoi le ressenti de chacun est bien différent suivant les situations !<br /> Des bisous<br /> Audrey<br /> https://pausecafeavecaudrey.fr
Répondre
P
Je reste tout de même bien interloquée par ces mamans au foyer pour qui c'est une corvée....surtout quand il y a la cantine entre deux en plus. Chaque maman au foyer n'a donc pas la même vision apparemment
S
Oh oui profite bien!!! les miens sont grands, et mon fils, qui pourtant était le roi du bisou, maintenant c'est hyper dur d'en avoir, heureusement la grande elle est pas comme ça!<br /> J'ai toujours travaillé, donc pas pu aller les chercher à midi, mais heureusement toujours eu mes mercredis!<br /> Bisous<br /> silvia
Répondre
P
Je profite doublement alors après ce que tu viens de dire!!!