Ce roman dans la tête

Publié le par Petite ombre

Depuis toute petite, j'ai toujours aimer lire mais aussi écrire...

Je me souviens d'une fois où ma mère recevait je ne sais plus qui à la maison et du commentaire de cette personne en me voyant sagement penchée au dessus d'une feuille A4 que j'avais noircie d'écriture.... Apparemment cette personne trouvait cela fascinant pour mon âge et j'ai eu droit à des encouragements pour continuer.

C'est ce que j'ai fait... Écrire, pour tout et pour rien. Alors que mes camarades de classe soufflaient avec beaucoup de cœur quand on avait une rédaction à faire, moi j'accueillais cette nouvelle avec joie, presque à en sautiller sur place!!! J'avais toujours du mal à restreindre mon imagination et donc à me limiter dans le nombre de copies à rendre.

Très vite, pour mon propre plaisir personnel, je me suis mise à inventer des petites histoires .... Quand est apparu l’ordinateur chez mes parents, j'étais trop contente de pouvoir les taper et les imprimer, plutôt que d'utiliser mon poignet.

J'ai toujours aimé notre belle langue française et sa grammaire un peu tordue par moment. Je saigne des yeux quand je vois le niveau d'écriture des écoliers d'aujourd'hui, et je mets un point d'honneur à essayer de faire en sorte que mes propres enfants n'écorchent pas notre belle langue et qu'ils apprennent correctement les règles de grammaire. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c'est décourageant de lire quelqu’un qui ne fait pas un minimum d'effort de syntaxe et d'orthographe, voire même de mise en forme (lire des blocs c'est décourageant,faire des paragraphes,ça aère la lecture par exemple)... On fait tous des petites erreurs, mais pour d'autres c'est trop et tout le temps... Bref, je m'éparpille.

Écrire, c'est facile sans l'être vraiment... Comme j'aime beaucoup lire, certains auteurs me font rêver, d’autres moins. On a tous un style d'écriture.

Très souvent, je suis frustrée des billets que je vous livre car je ne les trouve pas construit correctement. Je ne suis pas fière de la manière dont je tourne certaines phrases, dans la façon dans laquelle j'aborde un sujet, je me trouve maladroite...Mais je n'ai malheureusement souvent pas assez de temps pour moi pour remanier correctement mes billets et je les publie donc ainsi, faute de quoi rien ne serait jamais en ligne... Je suis mon propre juge et je suis assez dure. Il est facile de critiquer les autres, mais je sais aussi me critiquer toute seule comme une grande, telle une éternelle insatisfaite.

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous avez eu la chance (ou pas) de pouvoir lire quelques bouts d'histoires, surtout quand je participais aux supers défis d'Agoaye (si tu passes par là, coucou !!). J'aime bien ce genre de projets ou de défis d'écriture.

Laissez libre cours à mon imagination, m'évader dans un autre monde.

Je suis aussi une grande rêveuse. Je peux être à côté de vous mais être en fait très loin dans ma tête...

Depuis très longtemps, une histoire m'est venue à l'esprit et me tient à cœur... J'avais commencé à écrire les deux premiers chapitres, que je remaniais beaucoup car je voulais vraiment faire quelque chose de très bien et agréable à lire... Puis je n'ai plus jamais repris le temps de le poursuivre, mais à l'écrit... car dans ma tête, ce roman continue de s'écrire, il évolue avec moi. Je sais qui sont les personnages et la trame principale, je réfléchis beaucoup à la tournure des chapitres. Je m'écris ce roman dans la tête, encore et encore.Il me suit dans les nuits où je ne trouve pas le sommeil... Je fais même des rêves de ce roman et au matin j'ai la main qui me démange pour poser sur papier les idées qui me sont apparues en rêve. Parfois j'aime aussi transporter mes personnages dans une autre vie que celle que je leur ai imaginé pour le roman initial, ou alors je m'amuse à penser que peut-être on pourrait même les retrouver dans un second roman.

Quand je n'arrive pas à dormir, je donne vie à mes personnages et je refais dans ma tête plusieurs fois un passage clef du livre... J'écris en pensant.... Vous me suivez?

 

J'ai envie de croire follement qu'un jour j'aurais ce temps (je m'imagine bien quand tous mes enfants seront adultes par exemple et que je n'aurais donc plus que ma personne à occuper...)pour me poser enfin véritablement devant une vraie feuille ou l'écran de l'ordinateur et de libérer enfin ce roman et pourquoi pas essayer de le partager, voir dans l'espoir le plus fou qu'il soit publié... De pourvoir écrire, me relire, me corriger et me relire, jusque être satisfaite... De mettre un point final à cette histoire qui a débuté il y a tant d'année et qui n'attend que d'être terminé....

Entre rêver, penser son roman et le mettre par écrit, parfois il y a tout un monde entre les deux !!!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Moi aussi j'ai passé toute mon enfance et adolescence à écrire des histoires, dans des cahiers ou à l'ordinateur. J'adorais aussi les rédactions, surtout celles où on était assez libres d'inventer ce qu'on voulait !

En ce moment, c'est les idées d'articles pour mon blog que je tourne et retourne dans ma tête, même si j'ai aussi une idée pour un roman que je garde quelque part au chaud, pour le jour où j'aurai le courage de me lancer dans l'aventure.

Je lis le blog d'Enirtourenef ( https://enirenrekhtoues.blogspot.com/ ) qui parle régulièrement du roman qu'elle est en train d'écrire, ça t'intéressera peut-être ;)
Répondre
P
Merci d'être venue par ici lol.... et je vais aller jeter un oeil au blog dont tu parles, merci pour le partage !!!!!
Nous avons donc quelques points communs, c'est cool !! Je continue de lire ton blog même si je ne commente pas toujours lol, c'est un article à la fois selon le temps que me laisse les enfants, mais j'arriverais à le lire en entier !!! J'aime beaucoup ta plume!
M
je me reconnais tellement dans cet article. Moi aussi j'ai ce (ces) romans/histoires dans la tête. Les premiers mots posés mais pas la suite, pour diverses raisons ... Mais quand j'ai du mal à m'endormir, je continue mon histoire en faisait vivre et évoluer les personnages dans ma tête. Du coup, c'est difficile pour moi car l'histoire avance plus vite que la rédaction. J'évolue aussi et certains débuts ne me conviennent plus, certains thèmes. C'est difficile aussi de concilier une écriture de longue haleine avec ma vie actuelle.
Je te souhaite d'arriver à ton but, et j'espère faire partie des lectrices de ton "bébé" littéraire !
Répondre
P
Merci !!!! Et ça marche dans l'autre sens aussi, si tu aboutis au bout des tiens, je serais parmi tes lectrices !!!
A
Coucou
Et bien je vois qu'on adore toutes les deux écrire (en plus de lire) ! Moi aussi j'écris depuis mon plus jeune âge c'est une partie intégrante de ma vie. En ce moment je reprends un peu de temps pour poursuivre le roman que j'ai commencé il y a longtemps, mais tout comme toi le processus est sur la durée !
Des bisous
Audrey
https://pausecafeavecaudrey.fr
Répondre
P
Ah c'est cool ce point commun, je me sens moins seule un peu lol... J'espère que tu y arriveras tout comme moi, et soit sure que je serais ta première lectrice !