Anniversaire de mariage 2021: l'acte symbolique de la soirée

Publié le par Petite ombre

Je vous faisais part le mois dernier de notre tout nouveau projet pour 2021: organiser une fête pour notre 10ème anniversaire de mariage.

Comme promis, je vous invite à suivre nos démarches, nos idées, nos envies.

Aujourd'hui je vais m'attarder sur la trame de la soirée, ce qu'on aimerait proposer pour notre petite fête, dans les grandes lignes mais surtout sur le moment de la soirée qui serait celui qui marquerait cette célébration.

Ce que nous voulons avant tout, c'est de pouvoir passer une superbe soirée, en garder de bons souvenirs, nous amuser et revoir tous nos proches et amis réunis autour de nous. Si nous faisons un carton comme notre mariage, nous serons très contents car ce sont de jolis souvenirs de juin 2011 que nous avons encore en tête tout comme certains invités, quand il arrive qu'on reparle de cette journée.

Nous ne voulons pas pour autant faire un amalgame avec un pseudo second mariage, non, nous voulons bien un anniversaire!

Nous avions donc en tête de louer une salle, ce qui est déjà fait, de partager un repas autour d'un buffet froid et fait maison (budget oblige), de mettre de la musique pour pouvoir danser et de lancer des jeux pour rire. Nous voulons avoir une jolie décoration, présenter une salle accueillante. Les idées en détails de tout cela, vous seront présentées dans des billets futurs, point par point.

Nous voulons surtout que tout le monde s'amuse et passe un agréable moment avec nous et avec pourquoi pas une petite pointe d'émotion partagée avec nous.

Nous aimerions un temps fort également. Un petit moment où tous seraient autour de nous pour, justement, célébrer cet anniversaire par un acte symbolique. Logiquement souvent cela se fait en soufflant les bougies du gâteau... Certes cela sera fait, mais nous voulions un petit plus.

Nous nous sommes mis à réfléchir un peu... Et puis je ne sais plus comment, mon mari a évoqué l'idée de renouveler carrément nos vœux, c'était l'occasion.

Je suis alors allée taper cette idée sur Google et on a découvert les célébrations laïques... Je m'y suis un peu plus intéressée, j'ai trouvé l'idée charmante (c'était très peu courant il y a 10 ans, à l'époque on ne savait même pas que cela existait...) Cependant, une part de moi me freinait un peu... N'aurez t'on pas l'impression de célébrer un second mariage plutôt qu'un anniversaire? Nous sommes très satisfaits de notre Jour J, pour nous, rien n'était à refaire ou raté... J'étais donc un peu gênée avec cette histoire de cérémonie laïque.

Mais l'idée de redire quelques mots sur ces dix années passées côte à côte avec le souvenir de notre mariage est quelque chose qui soudainement nous a pris au cœur... C'est ce qui pourrait marquer l'acte symbolique de la célébration de cet anniversaire.

Nous nous sommes alors demandé si les personnes qui avaient scellé notre union en 2011 pourraient à nouveau faire un petit quelque chose. Mais cela se fait-il par chez nous?

J'ai pris le soin d'appeler la mairie. Réponse claire et nette, ils font les mariages, POINT. Pas de renouvellement de vœux ou ce qui s'y approche.

Second appel à la paroisse, car nous nous sommes aussi unis à l’Église. L'accueil fût plus chaleureux. Par chance ou hasard, ce jour là, le curé lui même était à la permanence où je passais mon coup de fil. Je lui ai expliqué notre envie: fêter notre 10eme anniversaire.

Il a été séduit par l'idée! Depuis 2011 ce n'est plus le même curé, dommage, mais le nouveau est plus jeune et dynamique et semble ouvert à la nouvelle génération. C'est celui qui a baptisé mon dernier né, nous le connaissons donc un peu et il sait animer l'assistance même pour les non croyants ou ceux qui sont entre les deux, un peu comme nous.... Il a alors voulu savoir la date, pour me dire de suite s'il était déjà pris ou pas par un mariage justement. Mais ce n'était pas le cas.

Il s'est alors emballé par la mise en place d'une nouvelle cérémonie réunissant toute notre famille pour renouveler nos vœux. Mais il y avait un Hic... Nous ne voulons pas rassembler nos proches pour une journée, seulement pour une soirée. Le curé ne s'est pas démonté: "pas de problème, le soir il y a la messe normale mais quel symbole d'y inclure un moment pour votre anniversaire de mariage, il y aurait donc la communauté en plus de votre famille".

J'ai pris congé du prête en lui expliquant que je devais en discuter avec mon époux.

Je n'ai pas menti, je devais en parler avec mon mari, mais me concernant j'avais déjà mon idée. Je ne voulais pas d'une messe. Encore moins nous incruster à celle qui a lieu habituellement. Je ne voulais pas faire déplacer notre entourage. En fait, moi, je voulais que tout se déroule sur notre lieu de réception, et je ne voulais pas d'un truc trop long, même un truc d'un quart d'heure me convient parfaitement... Alors une messe.... Bof.

Mon mari, sur le coup, n'a pas dit non à l'idée du curé. Puis je lui ai fait part de mon point de vue qu'il a immédiatement compris et partager. On ne veut vraiment pas donner l'impression de se "remarier".

La cérémonie laïque est donc revenue sur le tapis.J'ai fait des recherches. Puis j'ai contacté des officiants pour avoir d'autres infos et surtout découvrir les tarifs qui ne sont pas toujours mis en avant dans leur joli site. Il faut avouer qu'à ce moment là, on voulait à tout prix une cérémonie à notre salle, pour vraiment marquer le coup et pourquoi pas surprendre nos invités à leur arrivée.

Première douche.... Gloups. Le budget allait exploser avec tout ça... Pour un mariage je n'aurais pas autant "tiqué" mais pour un simple anniversaire de mariage.... A moins d’être crésus, ça le fait beaucoup moins.

Il y a certes plusieurs forfaits... Le moins cher, c'est celui où l'officiant nous rencontre deux ou trois fois pour nous cerner, il écrit un joli discours sur notre histoire pour la cérémonie et nous le remet. Dans ce cas, nous devons trouver une personne dans notre entourage pour faire la cérémonie d’après ce que le vrai officiant a écrit. Pourquoi pas...

Mais notre problème c'est qu'on savait que personne dans notre famille ne serait prêt à faire cela. Peut-être une, mais je ne me vois pas lui demander car cela ferait très focu, d'autant que cette personne n’était pas invitée en 2011 car nous avions des "problèmes" d'entente à l'époque. J'ai donc direct barré son prénom, certes nos rapports ont évolué positivement mais pas au point de lui demander de faire cela, même si on sait qu'elle aurait adoré pouvoir faire un truc pareil, son côté "regardez moi, j'anime la cérémonie"... Il nous faut quelqu'un de vraiment sincère.

Nous avons pensé à une autre personne, pour être exact à la sœur de mon mari, celle qui en fait, est une sorte de maillon dans notre histoire, car c'est grâce à elle, que nous nous sommes rencontrés et que notre histoire a donc pu voir le jour. Elle n'a jamais répondu à notre demande. Deuxième douche...

J'ai pensé à une ou deux amies, mais je ne suis même pas sûre qu'elles pourront déjà répondre positivement à l’invitation, l'une notamment car elle devra traverser la France pour revenir.Et quand bien même on ne veut pas prendre de risque, les imprévus de voyage pour elle sont fréquents... Bref

Pas de proche pour diriger la cérémonie. On pourrait le faire seuls, comme la proposer l'un des officiants,mais nous ne le souhaitons pas, parler devant tout le monde, ce n'est pas nous.

L'une des officiantes que j'ai contacté a écouté nos attentes et a pris note de notre problème de proche...(elle s'est démarqué car beaucoup de ses collègues concurrents me balançaient le tarif et basta, ils ne cherchaient pas plus loin) Elle a proposé de faire quelque chose de spécial pour nous exceptionnellement, il suffisait qu'on en discute. Elle a même donné un nouveau tarif, celui auquel elle ne pourrait pas descendre plus bas.

J'ai pris quelques jours pour y songer... en parler avec mon mari... Que veut-on au fond de nous? Qu'est ce qui nous correspond? Est-on prêt à donner une somme un peu importante ou non? Franchement on pourrait payer, mais à la base ce n'était pas prévu dans notre budget.

Finalement nous laissons tomber la cérémonie laïque car en fait on ne veut pas de "show", juste quelque chose de vraiment très simple. C'est un anniversaire... Et finalement on ne renouvelle pas nos vœux, ce n'étaient pas l'idée de base. On pourra juste y faire allusion, mais pas de grand tralala.

Cependant nous souhaitons tout de même essayer un plan B avec la mairie ou l’Église.

En effet, mon mari connait personnellement l'adjointe au maire qui nous avait marié à l'époque (et qui l'est encore aujourd'hui)car un temps elle faisait partie de sa famille, marié à l'un de ses cousins. Nous étions d'ailleurs très heureux qu'elle souhaite nous unir en 2011. Nous avons alors pensé de trouver un moyen de la contacter et de lui parler de notre projet et de lui demander si éventuellement, à titre personnel, elle voudrait bien venir un petit moment à notre salle pour redire quelques mots... J'attends que l'été s'écoule et j'essaye  donc d'obtenir un rendez vous avec elle ou au moins d'avoir ses coordonnées (elle n'est plus marié avec ledit cousin depuis de très longues années et donc nous n'avons pas son numéro de téléphone perso)

Notre seconde option, au cas où la première ne pourrait avoir lieu, on comprendrait parfaitement si elle ne souhaitait pas répondre positivement,  serait de retourner à la paroisse mais de demander à une personne bien particulière aussi,d'éventuellement venir prononcer quelques mots, avec sa foi, pour notre anniversaire. Il s'agit d'une dame qui était aussi l'une de nos professeurs au collège, à mon mari et à moi, malgré notre différence d'âge, elle nous a connu tous les deux en collégiens. Elle se souvient bien de nous, et on discute volontiers avec elle quand il nous arrive de la croiser. Elle connait aussi nos parents respectifs et a assisté au baptême de notre dernier né. Nous pensons alors que peut être elle voudrait bien faire cette démarche pour nous. Cependant il me semble qu'elle est souvent prise, notamment dans une chorale chrétienne et je crois que les répétitions tombent justement les samedis soirs... A voir donc avec elle. Au pire, une autre chrétienne (ou même un chrétien) de la paroisse pourrait tout aussi bien avoir ce rôle, on ne veut pas forcément avoir le prêtre pour nous.

Nous souhaitons juste quelque de symbolique et qui rappelle notre engagement à la mairie ou à l’Église, en quelques mots et en l'incarnation d'une personne de l'une de ces institutions.

L'affaire est donc à suivre.... Et si cela n'est pas possible au final dans un cas comme dans l'autre, nous réfléchirons à autre chose, mais il est sûr que nous ne ferons pas appel à un officiant car cela va trop loin dans le côté de "quelque chose de très simple", nous aurions l'impression de nous remarier, mais nous avons à coeur de faire un acte symoblique en 2021.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
coucou,<br /> heureusement que c'est pas cette année tout cela, vu comme c'est compliqué! mais en tout cas, ça devrait être une belle cérémonie, et j'ai hâte que tu nous en dévoiles plus!<br /> bises<br /> <br /> silvia
Répondre
P
Oui ouf que ce soit pour l'an prochain, mais on a quelques craintes quand même, on espère que d'ici là tout sera rentré dans l'ordre ou du moins que ce ne soit plus autant la folie autour de cette pandémie....
A
Coucou<br /> Je vois que vous avez beaucoup d'idées et que les contacts fusent de partout ! C'est chouette de définir votre projet pour cette soirée ! En tout cas je suis sure que vous allez trouver quelque chose qui vous conviendra !<br /> Des bisous<br /> Audrey<br /> https://pausecafeavecaudrey.fr
Répondre
P
Merci! On a hâte d'envoyer les invitations !!! On en a parlé à personne, surprise totale lol