Les nuits

Publié le par Petite ombre

J'ai un long temps d'arrêt avant d'oser appuyer sur la première touche de mon clavier. Depuis plusieurs jours je reste coincée sur pause face à mon écran. Je n'ai rien réussi à produire la semaine passée, alors que je me donnais pour objectif de publier au moins une fois par semaine. Un minima pour ne pas perdre le peu de personnes qui me suivent, je ne suis pas l'une de ces grandes blogueuses qui peuvent s'effacer des mois et qui retrouveront automatiquement beaucoup plus de lecteurs que moi même je ne peux en avoir, en revenant.

J'ai souvent le bordel dans ma tête mais ces derniers temps c'est bien au delà. Un gros ras le bol aussi de tout... Je suis tellement lasse. Alors face à mon écran, tandis que j'ai des idées de billets à rédiger sans laisser passer ce bordel devant vous dans un fade article, je n’arrive même pas à aligner deux mots, je ne sais plus former des phrases et offrir quelque chose de correct et non pas un écrit complétement à côté de la plaque qui n'aurait pas de sens, et qui n'intéresserait donc pas grand monde.

Je fais un effort aujourd'hui.... J'efface souvent plusieurs lignes, je pars trop à la dérive...Je dois me concentrer mais j'ai énormément de mal. Je suis vraiment lasse... J'aimerais m'allonger et me laisser tomber dans le sommeil, mais même cela je n'en suis pas capable.

En effet, depuis très longtemps, trop longtemps au point que je ne me souviens même plus quand cela a vraiment commencé, je passe des nuits merdiques, des nuits agitées.

Je me réveille le matin, je suis fatiguée, comme si en fait je n'avais pas dormi. Je vis la nuit, j'ai une double vie... Un peu comme Prue Halliwell dans "Charmed" dans l'épisode où elle découvre que son autre "elle" vit la nuit et que donc elle ne se repose jamais, c'est un épisode qui m'a marqué car c'est un peu comme ça maintenant que je vois mes nuits. (désolé pour ceux qui n'étaient pas fans à l'époque de cette vieille série, ma dernière phrase ne prendra donc aucun sens pour vous.)

J'ai du mal à trouver le sommeil pour commencer. Je dois lâcher prise, mais ça mouline toujours à fond la caisse dans ma tête. La méditation m'a aidé un temps.Mais je ne suis pas toujours disposée à méditer. J'évite les écrans, pas de tablette, pc le soir. A la limite une série à la télé.... La journée je limite aussi car je sais que le soir j'en paierais le prix.... Et puis au moins je donne le bon exemple à mes petits, je ne veux pas qu'ils soient de cette génération no life, toujours le nez dans le téléphone, et ne plus voir ce qui passe autour d'eux.

Souvent je prends un livre.... Je sens que le sommeil me guette, mes yeux clignotent, il faut éteindre... Mais une fois allongée ce n'est pas systématique que je m'endorme. Je peux rester des heures à essayer de trouver ma place, et c'est encore pire quand j'entends mon mari qui ronfle déjà doucement (heureusement ce n'est pas encore top souvent le cas, mais je n'ose pas parler trop vite)

Je n'arrive pas à faire le vide dans ma tête, c'est abominable. Je rumine ma journée et certains épisodes de ma vie. Je ne dois pas faire cela, j'essaye de me concentrer sur autre chose, mais quand la machine est enclenchée c'est mort.

J'ai essayé de prendre des cachets, le genre qu'on voit dans les pubs (avant la grossesse de mon dernier le toubib m'avait donné des somnifères mais ne renouvelle pas mon ordonnance et de toute façon il n'était pas assez fort pour moi)... j'essaye donc les plantes.....Sans accoutumance il paraît. Tu parles! Le truc qui a eu un effet sur moi ce sont les Novanuits (mais déjà cela ne fonctionne plus).Un reste de boite que mon époux avait acheté pour lui il y a un an quand il avait des difficultés à bien dormir aussi. Pour le coup, la partie "endormissement" rapide avait un effet.... Apparemment je réponds bien à la plante qui crée la molécule pour s'endormir... (trou noir j'ai oublié le nom de cette plante). Je m'endormais donc sans m'en rendre compte, c'était le pied. Mais la nuit restait agitée...

Je rêve, sans cesse.... Et je vis mes rêves. C'est usant. Mon mari ne se souvient jamais de ses rêves, moi je peux vous en parler en long et en large tant c'est encore dans mon esprit. Je vis tous les rêves de ma nuit.... Certains me mettent de mauvaise humeur d'ailleurs en me levant le matin, d'autres me font perdre mes repères, d'autres me font me réveiller en sursaut, et là en fait ce sont des cauchemars, qui sont de plus en plus fréquents. Je rêve de ce que j'ai vu dans la journée mais bien sûr avec le "ni queue ni tête" du rêve... Il suffit que j'ai des nouvelles d'une ancienne copine pour me retrouver la nuit au collège, où je n'arrive pas à retrouver mon emploi du temps ou je n'arrive pas à faire mes exercices.... Où je me dis même qu'en fait ce n'est pas grave si j'y arrive pas j'ai déjà eu mon diplôme mais alors pourquoi je recommence le collège ou le lycée . Enfin bref, vous voyez le genre de rêve. Je rêve même de mes personnages de romans... Tout peut être enclin à me faire rêver la nuit.On doit faire une séance photo le lendemain? Je rêve de cette séance qui prend des tournures hallucinantes....

Selon mon époux, je suis épouvantable la nuit, je bouge beaucoup. Le peu de fois où je suis bien immobile, il vérifie que je suis encore là.... C'est rare que je sois donc paisiblement endormie ou alors c'est genre une demie heure avant la sonnerie du réveil.

Ce qui agace le plus mon mari, c'est quand je me redresse d'un seul coup en criant, souvent le prénom de mon petit dernier, et dans mon élan je me jette sur mon époux qui est donc doublement saisi. Apparemment je l’empoigne et le tire vers moi. Je m'en rends compte parfois... J'ai toujours peur que ce soit mon fils qui soit tombé endormi avec moi et qu'il bascule du lit. Ridicule car il n'a jamais dormi dans mon lit, aucun de mes enfants d'ailleurs.Une fois, j'ai crié après mon père..... Quel cas je fais...

Mais dans tout ce bazar ce qui fait le plus peur à mon mari c'est quand je me réveille et que je cherche mon souffle. Je suis bel et bien réveillée aussi et je me souviens de ces épisodes que je déteste également. Quelque chose se referme dans ma gorge , j'ai beau ouvrir grand la bouche, je sens que l'air ne passe plus. Je suffoque. J'ai une main à la gorge une autre en l'air, comme si cela allait m'aider à faire revenir l'air. Quand enfin je respire à nouveau j'ai les larmes aux yeux et je fais un bruit horrible comme quelqu'un qui a plongé sous l'eau et qui remonte à la surface et reprend de l'air... C'est terrifiant. J'halète quelques minutes, le temps que mon cœur reprend un rythme plus régulier, je le sens qui cogne à mort dans ma poitrine. Mon époux me tient la main pour m'aider à retrouver mon calme. Il me traite aussi parfois tant je lui fait peur. Le malheureux, il doit passer des nuits agitées aussi à cause de moi. Je dis toujours de parler à mon médecin de mes apnées du sommeil, car je suppose que c'est ce dont je souffre. Mais je ne comprends pas, on m'a toujours dit que cela ne touchait qu'un certain type de personnes, et je ne rentre pas dans les critères. Je sais que mon frère en fait, et que la nuit il a le droit à la machine (mais pour le coup lui il rentre dans les critères...).... Sans doute est-ce inconsciemment pour cela que j'oublie toujours d'en parler à mon médecin, car je ne voudrais pas dormir ainsi, c'est clair que là je passerais des nuits encore pire accrochée à une machine. Il me faut un silence de mort et surtout pas un rai de lumière, je dois être dans le calme et le noir total. Si mon époux a le malheur d'avoir laissé une veilleuse quelque part, que lui même ne voit pas, moi je le sens et je ne supporte pas de deviner cette veilleuse. Parfois j'envoie valser le réveil qui bourdonne, mon mari ne l'entend pas mais moi ça me tape sur le système. Une fois on a testé mon ouïe... D'après le résultat j'entends des sons que la plupart des gens n'entendent pas, j'ai ce sens là très développé, mais en fait ce n'est pas un cadeau....

Voyez comme je pars à nouveau à la dérive, alors que mon sujet de base c'est mon sommeil...

Bref, pour quelqu'un qui ne savait pas quoi écrire, j'ai pondu un roman insipide, j'ai pondu un bordel comme dans ma tête, ça part dans tous les sens.

Et tout cela pour dire au final que j'en ai marre d'avoir des nuits de merde pour aucun motif... Je vais même jusqu'à entendre la voix de mes enfants qui m'appellent alors qu'en fait quand je me lève pour vérifier ils dorment à poing fermés. Et le matin quand ce fichu réveille sonne, j'ai du mal à ouvrir les yeux, c'est le seul moment où je dors enfin.... Pfff

 

Et vous vos nuits? Avez vous connu mes galères nocturnes sans pour autant que je sois carrément insomniaque, alors là je crois que je deviendrais folle. Juste un sommeil très agité et donc pas réparateur... Il y a des trucs qui vous ont aidé ou vous cherchez encore aussi? Il y en a parmi vous qui dorment bien et n'ont pas à se plaindre? Moi je voudrais déjà commencer par ne plus me souvenir de mes rêves.....Pour avoir l'impression d'un calme plat et non pas d'une autre vie la nuit.

 

Une belle nuit comme ça..... Sans images!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Oh lala mince pardon, ça fait longtemps que je suis pas passée par ici et j'ai pas relu mes précédents commentaires du coup j'avais oublié que je t'avais parlé d'écrire tes rêves du coup j'ai réécris la même chose ToT Un vrai boulet... désolée !
Répondre
P
Bon je dois être aussi un vrai boulet lol car je n'ai pas tout compris .... Et moi j'avais oublié de valider ton premier commentaire... hahaha, on fait la paire !!
E
Ah oui ! Prendre un livre, vouloir dormir, et le sommeil qui disparaît au moment où la lumière est éteinte, je connais ! Généralement la méditation/hypnose m'aide pas mal mais des fois même avec l'hypnose mon petit vélo continue de tourner tout seul sur des trucs... parfois il suffit de changer d'hypnose... et parfois la galère continue. Il y a deux phrases qui m'ont pas mal aidé : "autorise-toi à dormir" et "il suffit d'oublier de penser".<br /> <br /> Je ne connais pas l'apnée du sommeil, tu connais sans doute mieux que moi, donc je ne peux pas te dire si c'est ça ou pas. Par contre je pense qu'il y a un effet psychologique indéniable. Même le fait que ton ouïe soit fine peut jouer parce que le cerveau continue d'entendre ce qu'il se passe autour de lui pendant la nuit (ne serait-ce que pour pouvoir fuir en cas de danger). Du coup peut-être que tu pourrais essayer d'en parler à un psychologue ? Ne serait-ce aussi que pour les ruminations qui gênent à l'endormissement ! Je sais qu'il existe de bons exercices pour éviter ça ! (par exemple, même si c'est plus utilisé en méditation, il y l'image de la montre que tu enlèves le soir et qui est toujours sur ta table de nuit le matin, mais la nuit elle est inutile donc tu peux l'enlever : les pensées sont comme ta montre).
Répondre
E
Il paraît que, quand on écrit ses rêves, on s'en souvient mieux (bon, ça, c'est pas ta problématique ^^') et on finit par pouvoir agir dessus. Peut-être que si tu pouvais essayer ça, ils finiraient par moins te gêner ?<br /> Je me demande aussi si l'appréhension que tu as de tes rêves ne te fait pas rentrer dans un cercle vicieux. Quand on doit mieux appréhender ses émotions négatives on dit "le but des émotions même négatif est positif : nous alerter sur le fait qu'un besoin fondamental n'est pas réalisé, ou sur un danger". Peut-être qu'en essayant de te dire (ce qui est vrai) que tes rêves te permettent de communiquer avec ton inconscient en apprenant ce qui lui fait peur, et en fait en acceptant tes rêves (plus faciles à dire qu'à faire, je sais bien) tu serais moins gênée et à termes ils seraient moins violents ?
P
On m'a déjà conseillé d'écrire mes rêves mais je n'y arrive pas... Du moins je ne veux pas le faire car ça me force à y repenser alors que je veux les oublier... Certains plus que d'autres.... Et j'ai pas le temps de toute manière. <br /> Selon ce que tu me dis, j'ai vachement accès à mon inconscient alors lol, mais merci pour les conseils, c'est très gentil !!!
E
J'ai lu Psychanalyse des contes de fées (oui, on dirait que ça n'a rien à voir) et dedans il parle de temps en temps des rêves. Un truc qu'il dit m'a fait penser à toi. Malheureusement j'ai oublié avec précision mais en gros il disait que c'était bien de se souvenir de ses rêves, parce que ça permet d'avoir accès à son inconscient et d'identifier ses angoisses profondes. Peut-être qu'au lieu de craindre tes rêves tu devrais essayer de changer de regard dessus ? (oui, facile à dire...) et en profiter pour dire "OK, vous êtes les messagers, je vous écoute". Peut-être que ça ne donnera rien, peut-être que l'avancée sera minime, ou peut-être que ça changera beaucoup de choses ! Tu peux aussi essayer de les écrire, je pense. Daniel Pennac dit qu'il écrit ses rêves depuis de longues années et qu'il peut agir dessus, ou qu'il se dit pendant qu'il rêve "je devrai noter ça demain matin !". Peut-être que les écrire + travailler à changer ton regard dessus pourrait t'aider ?
P
J'en avais parlé brièvement à la psychologue qui me suivait il y a un an.... mais j'ai pas eu de méthodes, j'avais donc abordé le sujet avec la psychomotricienne qui m'a fait découvrir la méditation, et au stade où j'en étais elle m'avait donné l'adresse d'un hôpital pour comprendre mon sommeil... je n'y suis jamais allée, trop loin de chez moi et je sais que le test serait foiré car dormir à l’hôpital branché, c'est sûr et certain je ne fermerais pas l’œil, même hyper fatiguée...<br /> Comme toi il y a des temps où la méditation fonctionne, et des temps où ce n'est pas le cas, comme tu dis ça mouline quand même... Ce sont vraiment mes rêves qui me dérangent....
K
Merci de ta visite sur mon blog !!<br /> Je te souhaite une bonne semaine. Bisous
Répondre
P
A toi aussi
V
je me sens moins seule ! ;) moi aussi mes nuits sont agitées, je cauchemarde beaucoup et ça me réveille; la plupart du temps je me sens plus fatiguée au réveil que lorsque je me suis couchée. par contre je m'endors en moins d'une minute, en ce moment je suis capable de m'écrouler devant un film, devant mon livre, devant l'ordinateur ou le portable et même de somnoler au volant, je suis épuisée. et ce matin je me suis réveillée à 4h50 !!! grrrr ! je n'ai jamais rien pris pour dormir et je ne me formalise pas de mes mauvaises nuits puisqu'elles sont toutes plus ou moins mauvaises. le seul truc qui avait un peu fonctionné pour mieux dormir et moins rêver c'était de regarder un livre de jolis croquis de cabanes dans les arbres, je les observais un bon moment avant de me coucher et j'essayais de me concentrer sur cette cabane pour conditionner mes rêves à être jolis et apaisants.
Répondre
P
J'essaie aussi de visualiser de jolies choses mais cela ne marche pas... La méditation fonctionnait bien, il faudrait que je m'y remets sérieusement... Je me sens moins seule aussi du coup, merci pour ton commentaire.
C
Oui, ton cas ressemble en effet à de l'apnée du sommeil... Parles-en a ton médecin, au cas où... Car cela peut avoir des impacts vraiment néfastes sur la santé au bout d'un moment (un de mes patients a presque perdu la vue à cause de son apnée du sommeil vraiment sévère). <br /> La blogueuse mangoandsalt fait des insomnies et parle d'un pschit à mettre dans la bouche dans ces cas-là, qui fonctionne très bien sur elle (je n'ai plus le nom en tête)...<br /> Je te comprends, je suis une vraie psychopathe du sommeil : pas une once de lumière, pas un bruit. Sinon, cela m'obsède... J'ai fait longtemps des terreurs nocturnes, cela va mieux maintenant... Sedatif PC en homéopathie m'aide bien, et les gouttes aussi L72 il me semble... <br /> Courage courage, je te comprends totalement !<br /> C'est marrant ce que tu dis "vivre tes rêves" je viens de finir un livre exactement pareil où l'héroïne se retrouvait propulser dans sa vie antérieure et donc ne se reposait pas...C'était chouette : Fille de bohème, de Vania Prates. J'en parle bientôt sur le blog ! ;)
Répondre
P
J'ai déjà tenté le Sedatif pC, mais je n'avais vu aucun changement... Les gouttes par contre jamais essayé, il faudrait que je vois si ça marche sur moi !<br /> Hâte de lire ta critique sur ce livre dont tu parles il pourrait m'intéresser
C
Oui, ton cas ressemble en effet à de l'apnée du sommeil... Parles-en a ton médecin, au cas où... Car cela peut avoir des impacts vraiment néfastes sur la santé au bout d'un moment (un de mes patients a presque perdu la vue à cause de son apnée du sommeil vraiment sévère). <br /> La blogueuse mangoandsalt fait des insomnies et parle d'un pschit à mettre dans la bouche dans ces cas-là, qui fonctionne très bien sur elle (je n'ai plus le nom en tête)...<br /> Je te comprends, je suis une vraie psychopathe du sommeil : pas une once de lumière, pas un bruit. Sinon, cela m'obsède... J'ai fait longtemps des terreurs nocturnes, cela va mieux maintenant... Sedatif PC en homéopathie m'aide bien, et les gouttes aussi L72 il me semble... <br /> Courage courage, je te comprends totalement !<br /> C'est marrant ce que tu dis "vivre tes rêves" je viens de finir un livre exactement pareil où l'héroïne se retrouvait propulser dans sa vie antérieure et donc ne se reposait pas...C'était chouette : Fille de bohème, de Vania Prates. J'en parle bientôt sur le blog ! ;)
Répondre
K
oh ben là je crois que je vais te rendre jalouse. Je suis une dormeuse, très matinale. Là il est 5h17 et je suis déjà sur mon ordinateur !! Mais hier soir je me suis endormie il n'était pas encore 21 h et jusqu'à 5 heures du matin je n'ai rien entendu. Si je m'endors devant la télé, à la fin du film mon mari me réveille, je passe aux toilettes et je monte me coucher sans même me réveiller !! Mon mari pourrait chanter la Marseillaise en Breton à côté du lit que je crois que je ne l'entendrais pas. Par contre lorsque mes enfants étaient petits le moindre de leurs appels me réveillait. Je crois que ce qu'il faut pour avoir de bonnes nuits c'est respecter son rythme de sommeil : couche tôt ou couche tard.<br /> Bien sûr la vie nous oblige parfois à contrarier ce rythme, ce que j'ai fait de nombreuses années moi aussi, et là mon sommeil était moins bon. Je sais par exemple que si on sort le soir et que je me couche beaucoup plus tard je vais mettre plusieurs jours à récupérer mon manque de sommeil car le matin je vais quand même me réveiller très tôt, Cela ne n’empêchera pas de sortir et de profiter de ma soirée, maintenant que je sais comment je fonctionne....<br /> J'espère que tu vas vite retrouver de bonnes nuits. Essaie une bonne balade en forêt (avec ou sans les enfants) ça, ça vide bien la tête !!<br /> Je te souhaite un bon mardi. Bises
Répondre
P
Le temps ne se prête pas aux ballades ces derniers temps, mais quand bien même, quand j'en ai l'occasion je n'en dors pas moins mieux.... Je pense être une couche tôt mais lève tard.... Il me faut beaucoup d'heures de sommeil.<br /> Mon soucis c'est qu'il faudrait que j'ai la tête bien vide, au moins ne plus rêver....