Flash back (4): la viande crue

Publié le par Petite ombre

Quand j'étais enceinte de ma fille, j'ai connu des nausées un peu plus fortes que pour ma première grossesse. Je n'allais pas jusqu'à vomir, mais j'étais fortement incommodée et je ne savais pas quoi faire pour me sentir mieux.

Un jour, par hasard, j’ai trouvé le truc qui m’aidait et qui m’a suivi tout au long de ma grossesse, même quand je n’étais plus nauséeuse. Ce truc c’était une odeur particulière et que j’affectionnais, elle m’apaisait !

J’adorais sentir la viande crue ! Me retrouver dans une boucherie était réconfortant pour moi, j’adorais cela.

Pourtant, je ne suis pas une carnivore. Je n’ai jamais été attiré par la viande, si je peux m’en passer, cela ne me dérangerait pas du tout.Je crois même que je n'aimais pas trop traîner dans les boucheries d'ailleurs, toute cette viande, très peu pour moi!

Cela peut paraître peu ragoutant de se retrouver à renifler de la viande crue, mais c’était véridique pendant ma grossesse. C’est sans doute quelque chose qui en aurait rendu encore plus malade, d’autres femmes enceintes, mais moi c’était un kiffe totale ! Tout comme l’odeur des « baraques à frites » (bon oui, je suis du Nord !), qui rebutent assez en temps normal, moi j’adorais ça en étant enceinte (vous savez, l'odeur de gras, bien dégueux). Mais ce n’était pas pour autant que je mangeais la viande et les frites ! Non, je voulais juste avoir l’odeur dans les narines. La viande cuite, ne me disait franchement plus rien d’ailleurs, un comble pour moi qui ait horreur d’avoir de la viande à peine cuite dans l’assiette ! Et je ne mangerais jamais un steak qui est encore rouge par exemple, impossible pour moi!

Flash back (4): la viande crue

Plus de quatre ans après cet épisode, quand je me retrouve à proximité d’une boucherie ou d’une friterie je repense à ma grossesse où j’aurais pu y passer mes journées. Je ne mange toujours pas pour autant plus de viande, mais j’ai gardé ce drôle de sentiment d’apaisement en sentant de la viande fraîche. Bien sûr ce n’est plus le même kiffe qu’en étant enceinte, et je crois que si je restais plus de cinq minutes dans cette odeur, cela ne me plairait plus autant, mais contrairement à avant, je ne suis plus rebutée à la vue de viande crue… C’est d’autant plus flagrant l’été, quand on sort la viande pour le barbecue…

On pourrait croire que c’est ma fille qui serait dingue de viande ,d'où mes drôles de lubie olfactive pendant ma grossesse,mais c’est tout le contraire ! Elle préfère de très loin les légumes, que je ne mangeais même pas pendant qu’elle était dans mon ventre !

Flash back (4): la viande crue

Et vous, vous avez eu de drôles de "kiff" pendant l'une de vos grossesses et qui a laissé quelques marques sur vous encore aujourd'hui ! Car moi, sans cette drôle de lubie bienfaisante pour mes nausées, je crois que jamais je n'aurais eu l'idée et encore moins aimé, sentir de la viande crue!

Commenter cet article

Maaademoiselle A. 17/01/2017 16:02

Ahah quelle drôle d'idée ! Sacrées grossesses qui nous font faire des choses un peu étranges. Je n'ai pas eu de lubies particulière, mais je faisais partie de celle qui était rebutée pas la viande ;)

Petite ombre 19/01/2017 13:55

Oui c'était bizarre lol !!!

Romane 09/01/2017 21:44

Et bien pour ma part, c'est l'odeur de l'essence qui me faisait partir au 7eme ciel.... j'allais dans la rue la plus fréquentée de mon quartier et je marchais en humant les odeurs...
je comprends mille fois ton article sur la viande crue, meme si ca paraît hyper bizarre de kiffer l'odeur de la viande crue ... car pour ma part j'étais vraiment accro, c'est quelque chose qui m'apaisait beaucoup !

Petite ombre 10/01/2017 10:13

Ah trop fort, je dirais "encore pire que moi" lol !!!
La grossesse peut nous faire aimer des trucs bizarres lol

Melle Bulle 09/01/2017 21:03

ah ben ça c'est rigolo en effet, j'aurai jamais pensé lol !!!! on verra pour ma part je te raconterai :D

Petite ombre 10/01/2017 10:12

J'en suis encore étonnée lol! Moi j'ai hâte que tu puisses me raconter les trucs bizarres de la grossesse! Je pense à toi très fort cette semaine...